Développement

À Saint-Quentin, le restaurant La Java ne cesse de se renouveler

L’établissement saint-quentinois, créé en 2007, a changé de main à l’été 2020. Installé aux abords du Parc d’Isle, il propose, dès cet été, de nouveaux services avec un Beach-club et un espace dédié à la pizza. Le restaurant souhaite également renforcer son offre à destination des entreprises.

La Java est située aux abords du Parc d’Isle. (c)Aletheia Press/ DLP
La Java est située aux abords du Parc d’Isle. (c)Aletheia Press/ DLP

« Nous sommes satisfaits du début d’activité, nous avons ouvert dans un contexte de crise sanitaire qui n’a pas été toujours évident à gérer, mais les retours sont positifs », confie Emmanuel Boucq gérant de l’établissement qui compte une centaine de couverts en intérieur et une centaine en extérieur. La Java compte aujourd’hui 15 collaborateurs en basse saison et le double en période de forte activité.

Une équipe renouvelée à 80% depuis la reprise de l’établissement par Emmanuel Boucq qui a rencontré, comme beaucoup de ses confrères, des difficultés de recrutement. Pour se différencier, le gérant assure à ses salariés deux jours et demi de repos et réfléchit, lorsque l’activité sera plus régulière à proposer des plannings sans coupure. En attendant, Emmanuel Boucq et son équipe abordent cette nouvelle saison estivale avec de nouveaux projets.

L’établissement a ouvert cet été un nouveau concept outdoor. (c)Aletheia Press/ DLP

Proposer une nouvelle offre

« Nous privilégions une cuisine traditionnelle matinée de saveurs du monde, l’idée est d’emmener nos clients en voyage », explique le gérant de La Java. Cette année, il a décidé d’ouvrir un espace dédié à la pizza cuite au feu de bois « L’offre est assez restreinte sur le secteur, nous avons voulu proposer une restauration plus street food, que l’on peut juste prendre en passant », note-t-il.

Après avoir accueilli un concert à l’occasion de la fête de la musique, la Java a inauguré début juillet un tout nouvel espace outdoor baptisé La Pampa. « Il s’agit d’un Beach-club avec des animations assurées par des DJ ou des groupes. C’est quelque chose qui n’existe pas dans le secteur et qui s’inscrit bien dans l’environnement du Parc d’Isle », détaille Emmanuel Boucq qui souhaite ainsi attirer de nouveaux clients. 

Le gérant réfléchit également à lancer un service de traiteur. « Nous accueillons déjà des événements, nos équipes ont un vrai savoir-faire, notre pâtissière a par exemple été Championne de France des desserts, et nous avons un laboratoire dans un autre bâtiment qui pourrait nous permettre de développer cette activité », ajoute-t-il.

Une offre dédiée aux pros

La Java mise également sur les professionnelles pour se développer. « Le tourisme d’affaire a bien repris. C’est un axe que nous aimerions creuser sur les prochaines années », précise Emmanuel Boucq travaille sur une offre de Team Building. « C’est quelque chose qui est encore en construction, mais notre proximité avec la gare, la plage, la base nautique et la réserve naturelle nous offre beaucoup de possibilités », confie celui qui imagine des activités directement inspirées par l’univers Koh-Lanta.

Pour développer cette offre, le gérant mise sur des actions de communication, un partenariat avec l’Office du tourisme, la présence sur des salons mais aussi une approche plus commerciale de ses équipes. « Nous ne faisons pas de prospection actuellement, nous nous contentons de répondre aux sollicitations. Dans ce but nous avons déjà une personne dédiée aux groupes. L’idée serait d’avoir également un commercial », poursuit Emmanuel Boucq.