Aménagement

Le CAUE, expert en aménagement du territoire

Association dont l’objectif est de promouvoir la qualité de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement, le CAUE 80 apporte son expertise aux particuliers, aux professionnels et aux élus du territoire.

Le CAUE 80 conserve de nombreuses archives sur le patrimoine local.(c)CAUE80

« Nous sommes des médecins de campagne de l’aménagement », sourit Grégory Villain, directeur du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de la Somme. Acteur indépendant, le CAUE 80 est sollicité par des particuliers, des professionnels ou des élus dans le cadre d’un projet de travaux ou d’un aménagement urbain. À la fois dotée d’un centre de ressources particulièrement fourni et d’une équipe d’experts – architectes, urbanistes, paysagistes – l’association est aujourd’hui identifiée comme un acteur de confiance. Elle apporte un conseil, questionne un projet, le remet dans un contexte plus large en considérant, par exemple, les particularités locales. Elle mène également des actions de formation, de sensibilisation, intervient en milieu scolaire et organise même des expositions thématiques sur le territoire. En 2019, le CAUE 80 comptait 537 adhérents, dont 477 communes.

Conseils impartiaux

« Avant d’engager quoi que ce soit, la priorité est d’abord de bien comprendre les attentes de nos interlocuteurs, d’identifier leurs besoins. On ne peut pas jouer les apprentis sorciers en matière d’aménagement du territoire, chaque projet doit s’inscrire dans un temps long », note Grégory Villain. Les équipes du CAUE 80, expertes dans leur domaine mais aussi très présentes sur le terrain, proposent deux types de conseil à des collectivités qui ne maîtrisent pas toujours les outils ou la réglementation en vigueur : un compte-rendu de visite ou la réalisation d’une fiche conseil.

Beauval a sollicité le CAUE dans le cadre de son projet de réhabilitation de l’ancienne école primaire.(c)CAUE80

La première intervention, gratuite, analyse la demande et identifie les clés de réussite d’un projet. « La fiche conseil est plus adaptée lorsqu’il y a une volonté de travaux. C’est une bonne première étape qui permet de s’interroger plus en profondeur sur le contexte, d’élargir les débats pour regarder un projet dans sa globalité », souligne le directeur du CAUE qui prévient cependant : « Nous ne remplaçons pas un bureau d’études. Nous partageons notre expertise pour alimenter une réflexion et nous donnons des clés aux acteurs locaux pour qu’ils puissent ensuite engager une consultation de professionnels », ajoute-t-il.

Moyennant une convention, l’association peut cependant aller au-delà de ces conseils avisés et accompagner les élus sur la longueur. « Notre proximité avec le terrain est un véritable atout, notre goût pour une certaine frugalité également : nous sommes des professionnels mesurés »,assure Grégory Villain qui a observé une hausse des sollicitations après les dernières élections municipales.