En bref

Artisanat, continuer à privilégier les circuits courts

Les habitudes de consommation ont été modifiées durant le confinement. Circuits courts et commerces de proximité ont été privilégiés, des pratiques à conserver…

(C)AdobeStock

Afin que les consommateurs continuent à se tourner vers les commerces de proximité et les entreprises artisanales locales comme ils l’ont fait durant le confinement, la Chambre de métiers et de l’artisanat des Hauts-de-France a lancé l’opération #TousAvecNosArtisans. « L’épidémie de Covid-19 a démontrée le que le « consommer local » n’est pas qu’une simple tendance, c’est aussi une nécessité », a indiqué la CMA de région dans un communiqué. Pour favoriser cette économie de proximité, une campagne de communication va donc être lancée sur les réseaux sociaux et dans les médias afin de sensibiliser le grand public. Les Hauts-de-France comptent plus de 90 000 entreprises artisanales, soit plus de 160 000 emplois.
Dans le même esprit, le Collège culinaire de France (créé en 2011 par 15 chefs français pour promouvoir la qualité de la restauration en France et dans le monde) a lancé le 25 mars dernier une carte interactive – https://restaurantdequalite.fr/carte-interactive – qui compile les initiatives de producteurs, restaurateurs et artisans partageant les mêmes valeurs, celles d’une consommation plus éclairée et privilégiant les circuits courts. Cette carte recense sur le territoire national près de 1 200 points de distribution pour se nourrir de produits artisanaux frais ou cuisinés, et de qualité. Plus de 50 de ces points se trouvent dans les Hauts-de-France.
Une initiative qui illustre l’esprit du Collège culinaire de France depuis sa création : « Mobiliser les ressources humaines et matérielles à l’intérieur de son collectif pour faire émerger un nouvel écosystème alimentaire fondé sur l’artisanat, la diversité, et sur une haute qualité relationnelle. »