Instant couture

Une mercerie tendance à Amiens

Passionnée de couture, Valérie Limpens a opéré il y a quelques années un changement de vie radical. Cette ancienne déléguée pharmaceutique, maman de trois enfants et « fan de machines à coudre » est à la tête depuis septembre dernier d’Instant couture à Amiens.

Valérie Limpens fait partager sa passion de la couture via des cours et ateliers dans sa boutique.
Valérie Limpens et Nathalie Blancaneaux.
Fils, kits à broder, tissus, boutons… Instant couture propose tous les articles de mercerie traditionnels.

La boutique est située à deux pas de portes de celle que Valérie Limpens co-dirigeait avec Béatrice Marquis. « J’ai commencé par travailler pour Béatrice, dont le cœur d’activité était la vente et réparation de machines à coudre, avant de m’associer avec elle, au bout d’un an. Notre collaboration a duré cinq ans », sourit Valérie Limpens, qui a repris seule l’enseigne – désormais baptisée Instant couture – suite au départ à la retraite de son associée. Elle décide d’agrandir la surface de vente – d’où le déménagement du 3 au 5 de la rue Léon-Bouverie – et se spécialise dans la vente de machines à coudre et les formations. « Nos clients ont le droit se de former gratuitement, et de façon illimitée, sur toutes nos machines à coudre », explique la commerçante, aidée de Nathalie Blancaneaux, ancienne brodeuse d’art, qui travaillait depuis trois ans déjà à ses côtés.

Machines haut de gamme

Les merceries se raréfiant, Instant couture a su en quelques mois attirer une clientèle variée : essentiellement des femmes, mais aussi des hommes, de tous âges, quelques enfants et des personnes âgées en maisons de retraite. Ce qui les séduit : les conseils prodigués par les deux femmes, et les modèles de machines à coudre haut de gamme. « Je ne veux pas vendre de machines qui ne soient pas qualitatives, explique Valérie Limpens qui sélectionne d’abord les marques qu’elle souhaite commercialiser, pour ensuite choisir quelques modèles de la gamme. Ce qui prime pour moi : la fonction technique, le bruit, la qualité de la couture et des points proposés en fonction des besoins et envies des clients. »

Et ces derniers ont l’embarras du choix : dans la petite boutique trônent des machines dernier cris (pour la plupart électroniques avec de nombreuses fonctions numériques) de marques réputées comme Pfaff, Brother, Bernina, « le très haut de gamme des machines à coudre » et Baby lock – « la Rolls Royce de la surjeteuse » [ndlr, qui permet de couper, piquer et surfiler un ou deux tissus en une seule opération].

Côté prix, le choix est là aussi large : de 179 à 12 000 euros. « Pour coudre des tissus légers, l’entrée de gamme suffit, indique la commerçante. Si vous voulez vraiment coudre toute matière et jusqu’à neuf épaisseurs, il faut opter pour des machines à 700 euros. Mais avec de bonnes machines à 400 euros, vous pouvez déjà coudre quatre épaisseurs… » Valérie Limpens envisage de commercialiser prochainement des machines à tricoter, « j’ai testé et c’est vraiment très ludique, on peut créer ses motifs grâce à des cartes perforées, et c’est évidemment plus rapide : en une après-midi, je me suis tricotée un pull », raconte-t-elle.

Cours et ateliers

Comme dans toute bonne mercerie de base qui se respecte, Instant couture propose fils, boutons, accessoires, kits à broder, et des tissus, là encore sélectionnés avec soin par Valérie Limpens, qui fonctionne au coup de cœur et choisit des tissus de qualité. « J’aime faire découvrir de beaux tissus, qu’on ne retrouve pas forcément ailleurs, et qui permettent de faire des réalisations tendance avec des matières éco-responsables, comme les filets pour fabriquer des petits sacs de linge, des lingettes… Je travaille beaucoup pour ça avec le grossiste 3bcom chez qui je me fournis notamment en tissus liberty et oeko-Tex® [ndlr, certification garantissant l’absence de substances nocives]. »

La commerçante a souhaité faire de sa boutique un lieu de partages et de convivialité, en organisant chaque lundi des cours de couture (trois à quatre personnes, 25 euros matériel non compris) et des ateliers* les mardis, pendant 2 h 30, par petits groupes de quatre à cinq personnes, animés par Patricia Goin. « Les participants peuvent utiliser les machines à coudre de la boutique, pour les cours, ils viennent avec leur projet ou Patricia leur en donne s’ils n’ont pas d’idées précises. Pour les ateliers, plutôt axés débutants, la formule est un peu différente, tout est compris dans le tarif (45 euros) : machines, matériel, tissus, patrons, etc. », détaille Valérie Limpens qui a également remis à neuf son site Internet (http://instant-couture.com/).

*Réservations sur le site Facebook https://www.facebook.com/instantcouture80/ – Instagram ou par téléphone : 03.22.91.66.43