Web

L’agence webmarketing ne connaît pas la crise

Jérémy Lehezée fête ce mois-ci le premier anniversaire de son entreprise Anime mon web, une agence de communication spécialisée dans le référencement, installée à Saint-Quentin. Après une année d’activité, le dirigeant étudie la possibilité de créer sa première embauche.

Jérémy Lehezée a multiplié les expériences professionnelles avant de satisfaire en 2019 au besoin qu’il ressentait d’être à son compte.

Jérémy Lehezée entame l’année 2020 avec optimisme. Dirigeant de l’agence de communication Anime mon web, créée en février 2019 à Saint-Quentin et spécialisée dans le référencement, ce dernier affiche en cette fin de première année d’activité un bilan positif, à tel point que, pour la première fois de sa carrière de jeune chef d’entreprise, il s’apprête à rédiger une fiche de poste pour recruter. « Ma société Anime mon web est spécialisée dans l’acquisition de trafic qualifié », expose Jérémy Lehezée qui fournit ainsi à ses clients des moyens pour générer des contacts et ainsi les aider à augmenter leur visibilité sur le net pour, in fine, développer leur business. « Mon activité principale est de m’occuper des comptes de publicité chez Google pour mes clients et de leur présence sur les réseaux sociaux. J’ai, parmi mes clients, des chefs d’entreprise qui possèdent des outils de communication, souvent un site vitrine pour leur TPE-PME mais qui, parce qu’ils ont la tête dans leur coeur de métier, n’ont pas une présence active sur Internet. Je m’occupe de cette prospection active, de cette partie commerciale pour eux », poursuit Jérémy Lehezée.

« AujouRd’hui, 65% des achats passent par internet »

Accrocher de nouveaux clients

À côté des chefs d’entreprises, le créateur d’Anime mon web accompagne également des porteurs de projet dans le lancement de leur activité. « Souvent les porteurs de projet ont créé une page Facebook et pensent que cet outil va suffire pour les faire connaître mais Facebook attire les convaincus parmi vos proches, vos réseaux, cela ne vous permet pas de trouver de nouveaux clients, d’être actif dans la prospection, estime l’expert. Je leur explique qu’il faut accepter d’investir un peu d’argent dans la publicité pour aller chercher d’autres clients. Avec un petit budget publicité, 50 euros par mois, ils peuvent obtenir 50 contacts, on compte un euro le clic. Ces contacts, il faut les conserver, les relancer. Aujourd’hui 65% des achats passent pas Internet. » Jérémy Lehezée conseille également à ses clients d’établir « une ligne éditoriale et un rythme de communication multi-canal » pour animer leur présence sur Internet. Il est d’ailleurs intervenant pour le compte du Greta de l’Aisne dans les formations sur le webmarketing : « Le petit plus que j’apporte dans les formations, c’est le côté marketing, le côté accroche, qui va attirer le client, le séduire, faire qu’il va appeler ou demander à être rappelé. »