G-Lyte, rencontre entre innovation et création

Cette start-up dirigée par Franck Barath développe une nouvelle génération d’éléctrolytes permettant de créer des panneaux photovoltaïques transparents. « La lumière du visible représente 50% seulement du rayonnement. Grâce au travail de recherche réalisé en équipe, nous tentons d’exploiter le reste », résume Frédéric Sauvage, docteur au CNRS et co-fondateur de G-Lyte avec Albert N’Guyen. […]

Cette start-up dirigée par Franck Barath développe une nouvelle génération d’éléctrolytes permettant de créer des panneaux photovoltaïques transparents. « La lumière du visible représente 50% seulement du rayonnement. Grâce au travail de recherche réalisé en équipe, nous tentons d’exploiter le reste », résume Frédéric Sauvage, docteur au CNRS et co-fondateur de G-Lyte avec Albert N’Guyen. « Aujourd’hui j’ai une double casquette : chercheur et créateur d’entreprise. Ce dernier est un monde difficile à pénétrer », reconnaît-il. Avec cette technologie brevetée, dix emplois pourraient être créés dans les deux ans. À terme, si la société parvient à intégrer le marché du mobilier urbain comme elle le prévoit actuellement, une centaine de postes supplémentaires pourraient voir le jour. « Notre invention est 100% made in Hauts-de-France. Elle a été rendue possible grâce à un croisement de compétences », se félicite Frédéric Sauvage pour qui il est « indispensable de poursuivre la création de liens entre le monde de l’entreprise et celui de l’université. »