Un été 2019 stable

Juillet ensoleillé. Août contrasté. Malgré une météo capricieuse, entre canicule et pluie, les touristes sont venus nombreux sur la côte picarde. La fréquentation s’est maintenue. La saison estivale 2019 s’achève sur la stabilité comparé à 2018 : « Nous avons reçu autant de personnes que l’année dernière, estime Peggy Delaby, directrice de l’office de tourisme […]

212
Saint-Valery-sur-Somme toujours aimée des touristes…

Juillet ensoleillé. Août contrasté. Malgré une météo capricieuse, entre canicule et pluie, les touristes sont venus nombreux sur la côte picarde. La fréquentation s’est maintenue.

La saison estivale 2019 s’achève sur la stabilité comparé à 2018 : « Nous avons reçu autant de personnes que l’année dernière, estime Peggy Delaby, directrice de l’office de tourisme du Crotoy. Il y a plus d’étrangers et moins de Français, les Anglais sont toujours aussi nombreux, mais ils bougent. Même en juillet, les gens venaient une journée ou deux maxi. Le soir, ça faisait un peu vide dans les rues. Août est plus consacré aux mid-week et semaines entières. Les hôteliers-restaurateurs disent qu’ils ont moins bien travaillé. »

Les campings attirent

Pour elle, les campings s’en sortent bien grâce aux courts séjours, aux animations et à leurs piscines, car la baignade est interdite au Crotoy : « Ils font en sorte que les gens restent ! » Gérante du camping Les Aubépines – 194 emplacements dont 135 pour des mobil-homes (la moitié appartient à des propriétaires) -, Isabelle Doudoux estime qu’elle va finir la saison en équilibre, sur le cumul, elle est semblable à celle de 2018 même si les emplacements nus ont été compliqués à louer à partir de la deuxième quinzaine d’août : « Nous avons beaucoup de réservations de dernière minute et des courts séjours, confiet-elle. Il y a deux ans, nous n’enregistrions plus de passages spontanés sans réservation. Cette saison, nous en avons eu beaucoup. Les gens vont là où ils auront du beau temps. La clientèle anglaise est en baisse, celle belge est stable, et les Néerlandais sont plus nombreux. Côté Français, nous avons eu des clients venus de Lyon, Montpellier, Biarritz… la baie attire de toute la France. »

Dès qu’il fait beau…

L’association Rando nature-en baie de Somme estime que la saison est irrégulière. Certaines journées, les amoureux de balades étaient nombreux et d’autres moins, même des jours comme le 15 août : « Dès qu’il fait beau, les gens sont là pour traverser la baie ou partir rencontrer les phoques, résume Sandrine Lottin, guide. Nous avons remarqué que nous avions eu beaucoup plus de couples et moins de familles et d’enfants. Par contre, à Saint-Valery, les touristes sont là. C’est compliqué pour se garer ! » Gérant du restaurant de fruits de mer L’Hippocampe à Fort-Mahon-Plage, Thierry Vergne est soulagé de pouvoir proposer 100 couverts à l’intérieur et 60 à l’extérieur : « Malgré un mois d’août pluvieux, le bilan n’est pas mauvais car nous avions pris une bonne avance de mi-février à mi-avril, se réjouit-il. La saison estivale, elle, a vraiment commencé à partir du 14 juillet. Pour satisfaire la clientèle, j’ai étendu les horaires de service le midi et le soir. Les clients néerlandais, allemands, anglais et belges sont toujours aussi nombreux… »