La roue en acier fait tourner MW France

Le site MW France implanté à Tergnier, filiale du groupe italien CLN, devrait produire cette année 4,8 millions de roues en acier pour équiper des véhicules automobiles de toutes marques. Depuis 2017, l’entreprise possède également une ligne de profilage qui lui permet de fabriquer des pièces de structures pour la marque Renault. Créé en 1971, […]

1371
Depuis sa création, le site de Tergnier fabrique des roues en acier pour l’automobile et depuis 2017, également des pièces de structure de carrosserie.

Le site MW France implanté à Tergnier, filiale du groupe italien CLN, devrait produire cette année 4,8 millions de roues en acier pour équiper des véhicules automobiles de toutes marques. Depuis 2017, l’entreprise possède également une ligne de profilage qui lui permet de fabriquer des pièces de structures pour la marque Renault.

Créé en 1971, le site MW France de Tergnier (100 000 m² dont 33 000 couverts) produit aujourd’hui quotidiennement 20 000 roues en acier, destinées à équiper les voitures de tourisme et véhicules utilitaires légers des plus grandes marques automobiles. « Historiquement, le site de Tergnier produit des roues en acier pour le marché automobile », entame l’actuel Pdg, Pascal Pégé, avant d’évoquer l’arrivée sur le marché de la roue en aluminium, qui a contraint la direction du groupe italien CLN, auquel appartient l’usine MW France depuis 1997, à une restructuration. L’ensemble de la production de roues en acier du groupe a été concentré sur le site de Tergnier. « Nous livrons essentiellement l’Europe de l’ouest, la France notamment est un gros marché en utilitaires, l’Espagne, l’Angleterre, un peu l’Italie et l’Allemagne », précise le dirigeant du site ternois.

Des perspectives d’avenir

En 2017, le site MW France de Tergnier a diversifié son activité avec l’installation d’une ligne de profilage dans ses locaux. Pascal Pégé explique : « Les usines du groupe CLN travaillent pour deux divisions : les roues (MW) et l’automotive (MA), la fabrication de structures et d’aspect. Le site MW France à Tergnier fait partie de la division MW. En 2017, les entités d’Aulnay-sous-Bois et de Villers-la-Montagne qui appartiennent à la division MA ont connu un surplus d’activité, elles n’avaient pas la place d’accueillir une nouvelle ligne de production. Nous avons donc réaménagé le site de Tergnier pour installer cette ligne de profilage. Nous réalisons également du cintrage et du ferrage. Cette nouvelle installation a permis l’embauche de nouveaux salariés en 2017, 2018 et encore aujourd’hui, entre 40 et 50 personnes. » Et concernant l’activité, le responsable du site ajoute : « L’effectif actuel du site de Tergnier est de 280 salariés auxquels viennent s’ajouter une soixantaine d’intérimaires et une cinquantaine de personnes d’entreprises extérieures. Aujourd’hui, nous travaillons à ramener du travail pour trois équipes. Les tendances du marché évoluent et deux opportunités ouvrent pour l’entreprise des perspectives d’avenir : le commerce par Internet et le Car sharing, le service de voitures en autopartage. »