S’implanter en Picardie Maritime

Chapeauté par Baie de Somme 3 Vallées à Abbeville, le réseau Investir en Picardie-Maritime est en charge d’une bourse de locaux vacants. Il propose à la vente ou à location près de 150 biens et en cherche d’autres. De quoi trouver son bonheur. Le réseau Investir en Picardie-Maritime, basé à Garopôle à Abbeville, a pour […]

711
L’équipe du réseau veut accueillir les porteurs de projets le mieux possible.

Chapeauté par Baie de Somme 3 Vallées à Abbeville, le réseau Investir en Picardie-Maritime est en charge d’une bourse de locaux vacants. Il propose à la vente ou à location près de 150 biens et en cherche d’autres. De quoi trouver son bonheur.

L’équipe du réseau veut accueillir les porteurs de projets le mieux possible.

Le réseau Investir en Picardie-Maritime, basé à Garopôle à Abbeville, a pour mission de promouvoir le territoire de la Picardie-Maritime, ses filières fortes (industrie, tourisme, énergie, habitat durable, numérique…), ses zones d’activités et les locaux disponibles. Son ambition est d’identifier et de prospecter des investisseurs potentiels, les accueillir et faciliter leurs démarches jusqu’à leur intégration dans le tissu économique local. Il est animé par Laurent Briet. Il mise sur la communication de la baie de Somme et d’une région où il fait bon vivre, mais aussi sur la proximité des grands axes et de Paris. Depuis janvier, Frédérique Masson l’a rejoint comme assistante à la bourse des locaux vacants. Auparavant, ce service était proposé par l’ex-chambre de commerce de commerce Littoral normand-picard. « C’est important pour le réseau que la bourse des locaux vacants soit intégrée, explique Laurent Briet. Cela nous permet d’avoir des informations et de travailler avec la communauté d’agglomération. Ce service est entièrement gratuit pour les chefs d’entreprises. » Sur le site Internet de Picardie-Maritime, près de 150 références de locaux vacants sont proposés en vente ou en location, et dans sept secteurs différents (Abbeville, Vimeu, Ponthieu…), mentionnant la surface, le type de bâtiment, le prix, la destination (stockage, tertiaire, locaux commerciaux, sauf les fonds de commerce). Des affiches ont été réalisées et envoyées aux communes et communautés de communes du secteur. Le réseau travaille aussi avec des agences immobilières, des notaires. « Ce sont des partenaires privilégiés, expliquent Laurent Briet et Frédérique Masson. Nous ne gagnons rien. Notre objectif est d’avoir un maximum de références immobilières pour que les porteurs de projets trouvent leur bonheur. Il n’y a que dans l’agroalimentaire que nous n’avons pas de bâtiments. Nous recherchons aussi des bâtiments avec des quais, ainsi que des biens sur Saint-Valéry-sur-Somme, Quend-Plage et Fort-Mahon-Plage. Nous avons besoin de relais sur place. » Le réseau collabore aussi avec la région Hauts-de-France ou des collectivités proches, comme la communauté de communes Santerre – Haut-de-Somme ou le Pays du Coquelicot. Lors de salons par exemple, Investir en Picardie-Maritime communique auprès d’investisseurs exogènes. Les réseaux sociaux comme Google+, Twitter ou Facebook sont aussi des partenaires privilégiés. Depuis janvier, cinq biens sont sortis de la base et 19 y sont entrés. Certains sont pour le moins insolites ou prestigieux comme, par exemple, les anciens bains-douches d’Abbeville, de style art déco et classés à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. De 250 m2 de surface, ils sont affichés à 1 200 euros hors taxes. Les premier, deuxième et troisième étages de La Poste, place Clemenceau à Abbeville (1 330 m2), sont en vente pour 402 800 euros. Il reste aussi des bureaux à louer au centre d’affaires Garopôle et des cellules commerciales sont disponibles sur la zone des Grands-Marais à Mers-les-Bains.