Le Prieuré récompensé pour son fait-maison

le restaurant le Prieuré, situé à quelques kilomètres de Péronne à Rancourt, vient d’obtenir la certification Maître restaurateur. Ce label peu connu défend une cuisine de qualité entièrement faite maison. Une belle récompense pour Catherine Renaut et son équipe.

401
Catherine Renaut n’oublie aucun détail pour satisfaire les amoureux du goût et de la qualité.
Catherine Renaut n’oublie aucun détail pour satisfaire les amoureux du goût et de la qualité.
Catherine Renaut n’oublie aucun détail pour satisfaire les amoureux du goût et de la qualité.
Catherine Renaut n’oublie aucun détail pour satisfaire les amoureux du goût et de la qualité.

Catherine Renaut est propriétaire de cet hôtel-restaurant Logis de France, trois étoiles, depuis 2005. Depuis dix ans, cette chef d’entreprise gère la dizaine de salariés de l’établissement à la remarquable et imposante façade de pierres blanches. L’équipe toute entière a pour ambition de satisfaire une clientèle fidèle qui apprécie la cuisine de terroir, avec une qualité de service irréprochable.

Un titre délivré pour quatre ans

En tant que restauratrice et traiteur, Catherine Renaut a toujours eu la volonté de travailler avec des produits frais. En 2013, elle a souhaité monter un dossier afin d’obtenir le titre de Maître restaurateur délivré par l’État. « Cette garantie officielle est l’occasion de mettre en valeur tout le travail et la compétence de l’équipe », explique-t-elle. À l’issue d’un audit indépendant, Le Prieuré a obtenu ce diplôme qui garantit officiellement une cuisine élaborée sur place, avec des produits bruts majoritairement frais. Depuis quatre ans, l’Association française des maîtres restaurateurs défend une cuisine de qualité. Ce titre – le seul officiel délivré par l’État – compte aujourd’hui près de 3 000 titulaires. La loi Hamon sur la consommation, votée le 17 mars 2014, vise à identifier sur les menus les plats entièrement cuisinés sur place par le restaurateur. Mais le titre de Maître restaurateur va au-delà de cette loi en exigeant une cuisine entièrement faite maison sur l’ensemble de la carte.

Un engagement sur les produits

Comme tient à le souligner Catherine Renaut, ce titre permet de reconnaître officiellement les compétences professionnelles de toute l’équipe qui travaille autour d’elle depuis plusieurs années. Le chef de cuisine Hervé Roseel est bien sûr l’un des principaux piliers du lieu, sans oublier le chef pâtissier, les chefs de partie, le personnel en salle et l’équipe qui s’occupe des 27 chambres de l’hôtel. « Le travail de chacun a son importance. J’ai souhaité mettre en place une équipe stable, ce qui permet d’accueillir le client au mieux », précise la chef d’établissement.

Le restaurant a la capacité d’accueillir dans sa grande salle de réception jusqu’à 200 personnes pour les mariages, séminaires, etc. Catherine Renaut et son cuisinier ont composé un menu à partir de 17 euros, servi le midi en semaine, avec des spécialités présentées à la carte ou aux différents menus. De nombreux produits régionaux sont présents tels que l’andouille de Combles, le Rollot de Marchélepot. Quant au saumon, il est fumé dans le propre fumoir du restaurant. À venir prochainement, la soirée gastronomique française du 19 mars. Le restaurant rendra hommage à la cuisine innovante dans le respect du bien-manger et de la planète.