Des clubs pour servir les causes

Lions Club, Rotary, Kiwani’s… les clubs services sont nombreux. Ils apparaissent comme des réseaux actifs et influents, mais aussi parfois comme des clubs élitistes. Loin des clichés, faisons le point sur la vocation de certains de ces clubs.

Nathalie Labat et Ivan Bellais, présidents de deux clubs Rotary d’Amiens.
Nathalie Labat et Ivan Bellais, présidents de deux clubs Rotary d’Amiens.
Nathalie Labat et Ivan Bellais, présidents de deux clubs Rotary d’Amiens.
Nathalie Labat et Ivan Bellais, présidents de deux clubs Rotary d’Amiens.

Avec pour devise « Nous servons », le Lions club a pour mission de créer et développer l’es- prit de compréhension entre les peuples du monde, de s’intéresser activement au bien-être civique, culturel, moral et social de la communauté. Le Lions Club de Péronne Santerre-Vermandois vient de terminer une action au profit des « Restos du Coeur » en distribuant onze tonnes de denrées non périssables réparties entre les sites de Péronne, Nesle et Roisel. De son côté, le Kiwanis Club d’Abbeville, qui fête ses trente ans et compte une vingtaine de membres, est au service de l’enfance dans le monde entier. Les Kiwaniens collectent des fonds et les distribuent pour des actions internationales, nationales et locales comme des baptêmes de l’air pour les enfants handicapés ou en difficultés hébergés dans des centres spécialisés d’Abbeville et ses environs. Et depuis six années, ce club soutient financièrement le Tour de France des Jeunes à vélo. Autre club, autres projets avec le Rotary, il y a huit clubs dans la Somme, quatre sur Amiens, également un club Rotaract pour les jeunes de 18 à 30 ans et un club Innerwheel pour les épouses des membres rotariens qui agissent pour différentes thématiques telles que la lutte contre l’illettrisme, l’aide à l’insertion professionnelle, l’aide en faveur de la paix, des actions humanitaires, ainsi que pour la santé et les préventions. L’action sur la vaccination de la polio est un engagement fort du Rotary International pour permettre l’éradication de cette maladie. Le programme Polio + lancé en 1985, a permis de vacciner plus de deux milliards d’enfants dans 120 pays. « Notre club Rotary Amiens Cathédrale créé en 2005 est un club mixte qui compte 35 membres avec une parité respectée. La dynamique de notre club porte sur des actions qui permettent de soutenir des associations qui œuvrent en faveur des personnes en difficulté, en souffrance. Notre leitmotiv est bien d’aider des associations qui rendent chaque individu acteur de sa vie, de ses divers combats et de son insertion. Nous œuvrons depuis plusieurs décennies en accompagnant des hommes et des femmes et en les aidant à se « redresser » et à surmonter leurs difficultés sociales, physiques, scolaires ou de réintégration. Les membres sont vivement sollicités pour partager la mise en place des projets dans chaque commission », explique Nathalie Labat, la présidente. Tout au long de l’année, en plus des réunions hebdomadaires, les rotariens amiénois visitent des entreprises, participent à divers conférences et présentent en interne ou à d’autres clubs rotariens les projets réalisés avec les subventions allouées. Ils sont également en relation avec des clubs rotariens jumelés belges et anglais.

Leur devise « Servir d’abord »

« Quand on entre au Rotary, on entre pour « travailler » et pour faire du bien autour de nous », rappelait Georges Bacot, gouverneur du Rotary District Nord – Pasde-Calais – Somme, lors de sa visite en octobre dernier au Rotary Amiens Cathédrale. Un club donc tourné vers l’action plus que concrète. Il y a eu l’achat de livres pour l’école Voltaire, classe de CP, avec un spectacle associé, le Student Exchange, des étudiants qui partent étudier pendant un an à l’étranger, avec le Japon en 2013, et avec les Philippines en 2014, des simulations d’entretien d’embauche au lycée Madeleine-Michelis, le concert avec l’Orchestre universitaire de Picardie en 2013, au profit d’Agorae en vue de la mise en place d’une épicerie solidaire pour les étudiants. « Nous avons aussi notre action phare, « Rire pour une Grande Cause » durant laquelle un artiste partage notre action et dont les profits permettent de financer concrètement des projets de proximité en partenariat avec des associations locales. En mars 2014 nous avons proposé le spectacle de Sacha Judasko. 4 000 euros ont pu être récoltés au profit du centre Paul-Corteville, afin de parrainer un chien guide pour une personne malvoyante de notre ville », raconte Hélène Cuvillier Vasseur, membre du club, chargée de la communication et qui annonce déjà la venue en avril 2015 de l’humoriste Gérald Dahan. Les bénéfices de la soirée sont destinés à une nouvelle action réalisée en partenariat avec le service social en faveur des élèves de la Direction des services départementaux de l’éducation nationale de la Somme.
Le projet vise à accompagner de jeunes mamans de la Somme dans leur scolarité. Cela passe par un soutien financier pour les aider à poursuivre leurs études dans des conditions acceptables malgré leur maternité (garde d’enfant, matériel puériculture, transport, matériels de formation), mais aussi par l’accompagnement des jeunes mamans durant tout le temps de la formation par les membres du club Amiens cathédrale, en tant que professionnels locaux, sous forme de tutorat.

Tous les Rotariens, toutes les Rotariennes

« J’ai choisi d’adhérer à ce club après cooptation par un ami membre car je me retrouve bien dans les quatre piliers de cette organisation: être loyal, conforme à la vérité, stimuler la bonne volonté et être bénéfique à tous. Je suis également très sensible à la pauvreté. Là, je me sens utile et je vois du monde, moi qui suis toujours dans mes champs. Le Rotary c’est le Facebook d’autrefois. On se fait quarante amis d’un coup », témoigne Alexandre Huyghe, agriculteur à Villers-Bretonneux. Du côté du Rotary Club Amiens Vallée de Somme on est également très actif. Ses membres organisaient les 29 et 30 novembre dernier la 23e vente privée au collège la Providence d’Amiens.
En 2014, il ont pu financer l’achat de mobilier pour la maison des autistes à Bray sur Somme, créer un réseau d’adduction d’eau à Madagascar, organiser un après-midi festif pour les personnes âgées à Salouël, financer une formation spécifique pour les associations Pédiatrie-Picardie, 4L Trophy et France Togo. « Au Rotary club d’Amiens Vallée de Somme, ce sont l’ensemble des 48 membres et leurs conjoints qui ont choisi de donner de leur temps pour participer à cette vente annuelle. Les stands présentaient des produits du terroir, des bijoux, de l’art de la table, des vêtements enfants, des livres, maroquinerie et bien d’autres nouveautés. Un large choix d’articles pour préparer les cadeaux de fin d’année tout en réalisant une bonne action. Plus de six cents tickets de vente sont comptabilisés le temps du week-end », se réjouit Ivan Bellais, président de ce club rotarien qui participe avec les autres à Espoirs en tête, la projection d’un film en avant-première au cinéma Gaumont.
Là il s’agira du nouveau Cendrillon, le 17 mars 2015 pour la lutte contre les maladies du cerveau. Mais avant cela, le club accueillera à Amiens le généticien humaniste Axel Kahn pour une conférence payante vendredi 13 février. L’ensemble des profits permettront de financer là aussi des programmes de recherche sur les maladies du cerveau. Encore une fois les quatre valeurs du Rotary né en 1905 aux États- Unis sont à l’honneur!

Servir les enfants

Kiwanis est une organisation internationale qui agit pour les enfants. Le Club de Chantilly – Creil -Senlis les 3 forêts a été fondé en 1987 par Charles Ferrari. Il compte une quinzaine de membres : « Le bilan de notre club pour 2014 c’est 10 000 euros récoltés, 9 000 euros distribués et 1 550 heures de bénévolat au service des enfants. Des dons distribués notamment à l’hôpital de Creil pour l’achat de matériel, à l’association Vaincre la Mucoviscidose ou encore à l’association Arts et loisirs de Gouvieux avec la remise du prix Kiwanis à un jeune artiste », liste Maurice d’Orsetti, membre et ancien président du club. Des fonds collectés lors de manifestions telles que la course à pied, La Serpentine, de Chantilly, la vente de bougies ou la soirée théâtrale à Coye-la-Forêt pour ne citer que ces exemples.