Envoyez votre publicité par téléphone

Phone Clip crée, à la demande de ses clients, des mini clips vidéo. Patrick Andry, installé dans le parc Inovia (Noyon), a développé ce nouveau concept de publicité il y a deux ans.

Patrick Andry, ici avec une de ses collaboratrices, a inventé le clip vidéo de trente secondes en format 3GP.
Patrick Andry, ici avec une de ses collaboratrices, a inventé le clip vidéo de trente secondes en format 3GP.
Patrick Andry, ici avec une de ses collaboratrices, a inventé le clip vidéo de trente secondes en format 3GP.
Patrick Andry, ici avec une de ses collaboratrices, a inventé le clip vidéo de trente secondes en format 3GP.

Patrick Andry a inventé le clip vidéo de trente secondes en format 3GP, afin de pouvoir le diffuser par MMS, il a mis en place une plateforme d’envoi dans ses locaux de Phone Clip. L’application est pilotée depuis Noyon, et transmise aux différents opérateurs, Bouygues, Orange, SFR etc. Ses clients sont démarchés ou viennent spontanément : « Ils ont un fichier clients de numéros de portable, environ 500, soit leur cible. Ils souhaitent par exemple faire connaître leur nouvelle ligne de vêtements. Notre rôle consiste aussi à mettre le fichier en forme, afin d’éviter les doublons de noms, de numéros et d’opérateurs. Le clip est fourni par le client ou réalisé par nos soins. Dans ce cas, celui-ci nous fournit les informations, sous forme de texte, d’images avec ou sans son. Le son peut être de la musique, un texte lu avec une musique de fond. »

des dizaines de milliers de clips envoyés
C’est un produit très innovant que Patrick Andry a imaginé, qui peut s’adapter, sans aucune difficulté, au comportement du client comme à celui du consommateur. Le marketing dans tous les métiers a comme principe la recherche de proximité et d’idées novatrices pour les chalands. Patrick Andry définit son savoir-faire : « Quand j’ai commencé, il y avait 20% de se Smartphones ; aujourd’hui, c’est 80%. Notre plus est de pouvoir diffuser une vidéo qui pèse plusieurs mégabits, et de la compresser à 300 kilos octets, en gardant une très bonne qualité. » En 2014, Phone Clip a envoyé des dizaines de milliers de clips. La société est en plein développement. Son dirigeant se donne cinq ans pour en envoyer plusieurs dizaines de milliers chaque mois. L’entreprise emploie trois collaborateurs et au terme des cinq ans, ce sera une dizaine. Actuellement, Patrick Andry développe une nouvelle conception du produit en introduisant des passerelles pour créer une interactivité avec les sites Internet des enseignes. Phone clip a plusieurs centaines de clients dans toute la France, bien sûr dans l’Oise et bientôt à l’international, et en vise plusieurs milliers. Les domaines sont très variés, mode, auto, moto, meubles etc. sans compter ceux que Patrick préfère garder confidentiels. Il a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 300 000 euros et est optimiste pour la suite, une bouffée d’air bien agréable en cette période difficile.