Partenariats stratégiques associations/ entreprises

Dans le cadre du mois de l’Economie sociale et solidaire, la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS), Boutique de gestion (BGE) et le Centre régional de ressources et d’animation (C2RA) ont organisé la première manifestation régionale Associations-Entreprises.

381
Représentants du monde associatif et de l’entreprise ont partagé leurs expériences de travail en commun à l’occasion de la première manifestation régionale autour des partenariats associations-entreprises.
Représentants du monde associatif et de l’entreprise ont partagé leurs expériences de travail en commun à l’occasion de la première manifestation régionale autour des partenariats associations-entreprises.

 

Représentants du monde associatif et de l’entreprise ont partagé leurs expériences de travail en commun à l’occasion de la première manifestation régionale autour des partenariats associations-entreprises.
Représentants du monde associatif et de l’entreprise ont partagé leurs expériences de travail en commun à l’occasion de la première manifestation régionale autour des partenariats associations-entreprises.

Le recours régulier des entreprises au mécénat, financier ou de compétence montre la volonté croissante des entreprises d’appuyer des actions d’intérêt général. Les associations, elles, font face à des missions de plus en plus difficiles, tant d’un point de vue gestionnaire que financier.
Une alliance entre ces deux mondes permet de mettre en place des solutions intelligentes et innovantes. Cependant, le manque de passerelles et la méconnaissance réciproque de ces deux entités (compétences, valeurs et même contraintes) compliquent la création de partenariats. Pour la première fois en Picardie les acteurs de ces alliances inédites sont ainsi venus témoigner. « Nous sommes interrogés tous les jours sur ces partenariats, c’est la fin du schéma classique, associations et entreprises ont de plus en plus conscience qu’il faut trouver des solutions ensemble », souligne Laurence Weber, directrice générale adjointe du Rameau, association tournée vers la construction du “bien commun” grâce aux partenariats noués entre associations et entreprises.

Encourager ces alliances
Il existe plusieurs types de partenariats : le mécénat, financier ou de compétences (l’entreprise met à disposition ponctuellement des salariés au bénéfice d’une association à l’occasion d’un projet), l’innovation sociétale (action menée conjointement par une entreprise et une association pour inventer de nouvelles solutions afin de répondre à des besoins non pourvus), la coopération économique (contribution de chacun des partenaires à une offre commune) et enfin les pratiques responsables (l’entreprise va chercher une association pour l’aider à faire évoluer ses pratiques).
Pour illustrer ces alliances inédites, plusieurs acteurs picards sont venus témoigner. L’Etablissement et service d’aide par le travail (ESAT) – Association des paralysés de France (APF) de Rivery (Somme) a par exemple noué un partenariat avec le site d’Amiens Vinci Park depuis un peu moins d’un an pour favoriser l’insertion des personnes en situation de handicap : « Nous avons une obligation de présence dans nos parking et nous voulions privilégier l’insertion. C’est pourquoi nous faisons appel à l’ESAT- AFP pour des remplacements. Il s’agit de changer le regard sur le handicap au sein de nos équipes mais aussi du grand public », commente Sébastien Sellembien, responsable du site d’Amiens Vinci Park. Outre l’insertion des publics en difficulté, les associations peuvent également apporter leur expertise dans le domaine des ressources humaines. C’est le cas de Face Somme qui collabore depuis de nombreuses années avec Coriolis : « Nous proposons des formations pour lutter contre la discrimination, il s’agit de diffuser les savoirs et de construire dans la durée un partenariat basé sur l’innovation sociale », explique Marie-Claire Demonchy, directrice de Face Somme.