Produits régionaux : un commerce équitable local

Si les produits régionaux riment généralement avec tourisme ou luxe, la marque collective Terroirs de Picardie a été créée pour en faire des denrées quotidiennes. Plateforme pour les professionnels, relais, marchés, tout est mis en oeuvre pour que ces productions locales deviennent incontournables.

Produits régionaux : un commerce équitable local
Produits régionaux : un commerce équitable local

 

Produits régionaux : un commerce équitable local
La Picardie compte 200 produits du terroir labellisés.

Avec 200 produits du terroir labellisés (appellation d’origine contrôlée, appellation d’origine protégée, indication géographique protégée), la France est le deuxième pays européen à disposer d’autant de produits reconnus pour leur qualité. Si ces appellations sont décernées au niveau européen et national, chaque région est libre de promouvoir et de protéger ses produits régionaux. En Picardie, le Comité de promotion des produits de Picardie et la marque Terroirs de Picardie ont décidé de faire de ces produits un commerce équitable local, profitable aux producteurs et à l’emploi local.

Lancée en 1995, redynamisée il y a cinq ans, la marque Terroirs de Picardie regroupe des producteurs, des artisans ou des petites entreprises et compte aujourd’hui pas moins de 600 produits. « Pour qu’un produit reçoive l’agrément Terroirs de Picardie, il faut qu’il remplisse les critères établis par notre cahier des charges. Il faut par exemple que les matières premières soient picardes et que la production se fasse localement », explique Alain Bahuchet du Comité de promotion. « Il existe des exceptions, comme pour le macaron d’Amiens par exemple, puisqu’il n’y a pas de poudre d’amande dans la région, mais l’idée globale c’est de ne pas tromper les gens ». Autre critère de sélection, la qualité gustative du produit. Un comité de dégustation se réunit tous les deux mois afin de goûter les produits. Une note minimum de 12/20 est requise. Depuis peu, un audit mené par un organisme indépendant est également réalisé pour assurer une qualité globale.

De son côté, le Comité de promotion, qui rassemble les chambres d’agriculture et les conseils généraux des trois départements, la Chambre régionale des métiers, la Chambre régionale des métiers et de l’industrie, assure la promotion des produits, le développement des points de ventes et permet aussi des rencontres entre producteurs, commerçants et transformateurs. « Hormis toutes ces actions, notre premier travail, c’est d’abord de faire que les produits picards deviennent incontournables chez nous et que la marque soit un repère pour les consommateurs », commente Alain Bahuchet.

Un réseau de distribution efficace
Outre les marchés Terroirs de Picardie, la vente en directe par les producteurs adhérents, et quelques actions en grandes surfaces, les produits de la marque régionale sont distribuées à travers des relais. Des petites surfaces (moins de 150 m²) qui doivent proposer au moins 20 produits de huit producteurs différents et dont les propriétaires deviennent les ambassadeurs des producteurs locaux. C’est le cas de Virginie Coin, propriétaire du magasin Coeur de Picardie à Crèvecoeur-Le- Grand (Oise). Petite fille d’agriculteurs, faire la promotion de produits locaux était pour elle une évidence : « Je voulais valoriser des produits régionaux reconnus en tant que tels, mais aussi faire découvrir la variété de nos produits. J’ai rencontré chacun des producteurs dont je distribue les produits. Je favorise la qualité et le savoir-faire et j’en fais la promotion ». Virginie Coin est également la créatrice du Petit coeur de Picardie, produit Terroir de Picardie, récompensé à de nombreuses reprises et qui représente aujourd’hui un tiers de son chiffre d’affaire. Suite à la demande de nombreux professionnels, la plate-forme de distribution de produits picards Saveurs picardes a été lancée en 2006. Celle-ci permet à des commerçants de distribuer eux aussi des produits Terroirs de Picardie.

Une autre source de développement pour les artisans et producteurs picards. « Aujourd’hui 80% de ma production de macarons d’Amiens et de Pavé de Corbie sont distribués grâce à la plateforme. C’est une vraie locomotive et cela me permet de créer régulièrement de nouveaux produits », explique Alain Langlet, Boulanger Pâtissier installé à corbie.