Les avis de la société civile dans le Grand Amiénois

Le conseil de développement du Pays du Grand Amiénois représente la société civile auprès des élus du syndicat mixte du Pays du Grand Amiénois. Il a notamment donné son avis sur le Scot du Pays.

487
Lors d’une réunion du conseil de développement.
Lors d’une réunion du conseil de développement.

 

Lors d’une réunion du conseil de développement.
Lors d’une réunion du conseil de développement.

Le conseil de développement du Pays du Grand Amiénois a vu le jour le 5 mai 2006. C’est l’instance consultative du syndicat mixte du Pays du Grand Amiénois, qui regroupe onze communautés de communes autour d’Amiens Métropole et compte 335 500 habitants. Il est composé de représentants de la société civile et compte quatre collèges : entreprises et professions libérales, syndicats de salariés, vie associative, instances administratives et paraadministratives publiques. Des collèges auxquels s’ajoute des personnes qualifiées nommés par l’instance exécutive du Pays.
« L’idée principale du conseil de développement est d’être force de proposition », explique Jean-Charles François, consultant et président du conseil de développement depuis le 18 juin 2012. Il a succédé à Pierre-Marie Thobois, président fondateur, et désormais président honoraire.
Le conseil de développement du Pays du Grand Amiénois peut être saisi par les élus sur des sujets que ces derniers jugent pertinent. Il peut également s’autosaisir. Parmi les sujets sur lesquels il a pu travailler, il y a le schéma de cohérence territorial (Scot) du Grand Amiénois. Depuis 2010, ce sont en tout cinq contributions qui ont été apportés par le conseil de développement. Le 23 avril, un temps d’accueil était organisé à destination de six nouveaux membres. L’occasion de présenter les travaux dans lesquels s’est engagé le conseil de développement depuis le début de l’année. Deux commissions de travail ont été lancés cette année par le conseil de développement. La première travaille sur les commémorations du centenaire de la première Guerre mondiale sur le territoire du Pays du Grand Amiénois. « Nous nous sommes positionnés pour savoir comment traiter cet anniversaire sur le territoire », explique Jean-Charles François. Le département de la Somme devrait accueillir près de 3 millions de personnes le temps des festivités, entre 2014 et 2018. La deuxième commission a choisi comme thématique la santé dans le Pays du grand Amiénois. Les membres du conseil de développement s’interrogent sur les domaines de la santé dans lesquels les élus peuvent avoir une influence. Et de quelles manières ils peuvent inciter les élus à avoir une culture santé.