Lefrant-Rubco en plein développement

Lefrant-Rubco est le deuxième fabricant mondial dans le domaine des factices, (fabrication de caoutchouc artificiel). Cette entreprise familiale située à Muille Villette près de Ham, a su se diversifier et se développer durant quatre générations. Elle continue d’être en pleine expansion.

650
Thierry Geistel, le directeur du site (à droite) et Michel Audrain, directeur commercial.
Thierry Geistel, le directeur du site (à droite) et Michel Audrain, directeur commercial.

 

Thierry Geistel, le directeur du site (à droite) et Michel Audrain, directeur commercial.
Thierry Geistel, le directeur du site (à droite) et Michel Audrain, directeur commercial.

Créée en 1898 par la famille Lefrant, la société est rachetée en 2007 par la société BLF, dont les dirigeants sont Luc Bajot, Bernard Goldenberg et Agnès Goldenberg. Forte de son expérience dans la chimie verte, l’entreprise est constituée de trente salariés, tous très attachés à leur société et fort impliqués dans les projets proposés par la direction.

Monde entier
Si l’entreprise Lefrant-Rubco est reconnue dans le monde entier, elle est également la seule et unique entreprise en France à fabriquer des factices. Ces produits sont réalisés à base de produits non toxiques, huiles vulcanisées végétales, telles que l’huile de soja, ricin ou de lin. La société propose des produits de gamme standard, classés en trois familles : les blancs, les ambres et les bruns. « Nous souhaitons développer le factice blanc. Nous avons réalisé de gros investissements dans ce sens depuis le début de l’année », explique Michel Audrain directeur commercial. Même s’il n’existe pas d’autres fabricants en France, la concurrence est rude puisque les Allemands sont les leaders mondiaux du créneau. La production de factices représente 50 % du chiffre d’affaires de Lefranc-Rubco. 90% de l’activité part à l’exportation avec un chiffre d’affaire de 4,5 millions, chiffre d’affaire toujours en progression.
Ces factices sont des produits qui améliorent les propriétés des caoutchoucs. Ils sont utilisés pour les essuies glaces, les câbles, tuyaux, rouleaux à imprimerie, les gommes à effacer, les combinaisons de plongée, les chambres à air, les chaussures de sports, les joints automobiles…. Le réseau de l’automobile reste un marché important pour l’entreprise.

La chimie à façon
L’autre moitié de l’activité de l’entreprise est composée par la chimie à façon, c’est-à-dire la fabrication et la transformation de la chimie poudre et chimie liquide. Puisque la société est implantée depuis un demi siècle dans le domaine de la chimie liquide, Lefrant- Rubco peut offrir une vaste capacité de sous traitance. « Nous travaillons avec des sociétés de proximité. Nous souhaitons également développer ce secteur qui varie en fonction de l’opportunité avec les industriels qui fabriquent. Nous nous faisons connaître par notre site internet, sur les salons européens tels que les salons du caoutchouc ou de la chimie », précise le directeur commercial. Lefrant-Rubco se fait également une place dans la fabrication de dispersants, un additif pour peinture, produits spécifiques pour peintures aqueuses. Même si les résultats sont bons, les responsables sont conscients qu’il faut en permanence un outil de production « au top » sans oublier de développer de nouveaux produits.