Chère campagne de communication

Le conseil général de l’Aisne a dépensé cette année 800 000 € dans une campagne de publicité dans le métro parisien, la salle Wagram et la presse nationale papier ou électronique. Son but est de vanter les mérites d’un département où il fait bon vivre et s’installer. Les retombées d’une telle campagne en pleine crise économique sont loin d’être évidentes. Et l’opposition – UMP et Indépendants – au conseil général de l’Aisne doute de son efficacité économique.

10
Vous devez être connectés pour visualiser cet article