De petites vendanges en perspective

Le vignoble champenois, dont l’Aisne possède 10 % des plus de 33 000 hectares, a subi cette année les contraintes d’un climat calamiteux. Le printemps humide et frais a réduit le nombre de grains de raisin, d’où un déficit de grappes. Leur maturation dans les vignes s’est plutôt bien déroulée. Le gros des vendanges devrait intervenir à la mi-septembre. Le rendement agronomique bien du mal à dépasser les 10 000 kg à l’hectare.

370
Vous devez être connectés pour visualiser cet article