Tendances

Le tourisme du bien-être : la tendance 2021 dans les Hauts-de-France

Se faire plaisir et se reconnecter. Voilà les thèmes des vacances de cette année. Et la région Hauts-de-France rassemble de nombreux lieux pour cette envie d'évasion et d'activités ludiques. En immersion dans l'Oise, du 6 au 8 juillet, Frédéric Leturque - président de la mission Attractivité Hauts-de-France – a pris le pouls de l'activité touristique régionale... qui redémarre fort.

Frédéric Leturque et Jean-Pierre Gold prêts à découvrir la Vallée de l'automne, à mobylette.
Frédéric Leturque et Jean-Pierre Gold prêts à découvrir la Vallée de l'automne, à mobylette.

Le Bois de Rosoy et son Escape Forest, le donjon de Vez, le gîte de France La Ciseraie et ses tours de mobylettes à Orrouy, le musée de l'archerie et du Valois à Crépy-en-Valois et le Parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville... autant de lieux emblématique du tourisme isariens qu'ont visité Frédéric Leturque, président de la mission Attractivité Hauts-de-France - Comité régional du tourisme et des congrès et Jean-Pierre Gold, le directeur. 

Des immersions touristiques dont le but est de ressentir les lieux et vivre les expériences... pour pouvoir cibler les nouvelles offres et les tendances touristiques. « Il existe 34 identités touristiques dans la région Hauts-de-France, précise Frédéric Leturque. Le tourisme dans la région représente 70 000 emplois, 4,5% du PIB et 6 milliards de recettes. Ce secteur représente un fort poids économique. » 

Et avec la crise sanitaire, la tendance du bien-être s'est accélérée. « Il est clair qu'il y a une accélération de la dynamique, continue-t-il. Les touristes veulent un dépaysement et l'idée est de montrer qu'on peut se dépayser dans la région. C'est pourquoi nous rencontrons ceux qui font le tourisme local pour ensuite créer une dynamique et une force commune. »

Ce tourisme local est créatif. À Orrouy, le gîte de France La Ceriseraie propose des balades culturelles et touristiques à mobylette (103 Peugeot)... une autre façon de visiter la très belle Vallée de l'automne tout en vivant une expérience particulière. « C'est exactement ce que recherchent les touristes aujourd'hui, note Jean-Philippe Gold. Il faut un lieu qui transporte tout en vivant une expérience unique et nous avons un territoire très créatif ! »

Les touristes au rendez-vous

En ce début de cette saison estivale inédite, le pouls de l'activité bat fort et l'activité touristique devrait ressembler à celle de l'année précédente. Il faut dire que la région a de nombreuses cartes à jouer dans cette envie se reconnecter à soi et à la nature. 

La région des Hauts-de-France ne propose pas des mers aux eaux bleu turquoise sous 39 degrés mais plonge les touristes au cœur des ses forêts et de ses nombreuses vallées. « Il y a quatre univers dans la tendance touristique de cette année, note Jean-Philippe Gold. Le divertissement, la découverte, l'évasion active et la contemplation. C'est une nouvelle approche de l'offre. […] La réflexion touristique que nous menons se tourne vers une proximité qui dépayse dans le but de partager des émotions avec soi-même et aussi avec les autres. »

Grâce à cette immersion, le Comité régional du tourisme et des congrès poursuit les réflexions et les actions d'attractivité en faveur du tourisme local. « Nous travaillons sur un écosystème local. Le but est aussi de proposer un tourisme accessible à tous, note Frédéric Leturque. Nous accompagnons les acteurs de tourisme, et nous créons une unité Hauts-de-France pour rendre l'offre touristique, de cette grande région, homogène. Nous remarquons aussi que le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie ont des valeurs communes avec une convivialité au centre de tout. Ces valeurs communes permettent plus facilement de créer cette unité touristique. » Pour des vacances chaleureuses entre Nordistes et Picards !