Le sport pour tous à Roye

Jean-Paul Déruinck, 58 ans, a eu une vie professionnelle très diversifiée. Il a décidé de changer complètement d’activité et d'ouvrir en 2018 une salle de sport : il a choisi la franchise Orange bleue, à Roye. En deux ans, il a un millier d’adhérents dont l’âge va de 16 à 70 ans. Il est arrivé à ce résultat grâce à l’aide la CCI et d’Initiative Somme Fance Active Picardie.

Le sport pour tous à Roye
Le sport pour tous à Roye

« Après le bac, j’ai fait l’école hôtelière du Touquet, puis une licence de Sciences économiques, option commerce. J’ai travaillé dans un restaurant à Lille, je suis ensuite rentré chez Servair, [ndlr, une filiale d’Air France] à la direction de l’exploitation où je suis resté dix ans, puis à la direction des achats pendant 13 ans. J’ai ensuite été directeur des achats dans un groupe hôtelier implanté partout en France, pendant cinq ans. Après, j’ai travaillé dans un groupe de distribution alimentaire pendant deux ans. » À 57 ans, il décide de changer complètement d’activité. Grand sportif, marathonien, alpiniste, c’est au cours d’une visite au salon de la Franchise, qu’il a été convaincu que sa voie était d’avoir une activité dans le sport.

Une clientèle diversifiée

« J’ai fait marcher mon réseau pour trouver un local de 700 mètres carrés, dans un endroit où il y a du potentiel, et pas de concurrence », explique-t-il. Les locaux de l’ancien garage Volkswagen à Roye étaient vides : « J’ai complètement réaménagé la surface, en faisant une salle de cours collectifs, un espace cardio musculation, des vestiaires et un sauna. Des abonnés viennent très tôt le matin, ce sont des personnes travaillant la nuit ou qui sont d’après-midi, ce sont aussi des gens qui aiment le calme du matin. » À partir de 9 h 30, place aux mères de famille et aux retraités, à l’heure du déjeuner ce sont des salariés qui travaillent aux alentours qui investissent les lieux. Les clients viennent de tous les horizons professionnels, restaurateurs, bouchers, boulangers, pompiers, médecins, cultivateurs, ostéopathes. À la sortie des usines et des bureaux, l’espace se remplit de salariés.

Malgré la Covid-19 qui a contraint Jean-Paul Deruinck à fermer pendant deux mois et demi, comme toutes les autres salles de sport, et qui l’a empêché de prendre de nouvelles adhésions, le chiffre d’affaires prévisionnel pour 2020 est de 330 000 euros. « J’ai un millier d’adhérents dont l’âge va de 16 à 70 ans, 120 personnes en moyenne fréquentent la salle chaque jour. Les pratiquants payent entre 26,90 et 29,90 euros en fonction de la durée d’engagement. Ils peuvent venir six jours sur sept s’ils le souhaitent. Nous avons deux coachs diplômés d’État et deux stagiaires en brevet d’éducateur sportif. »

IMG_0152-scaled.jpg

La franchise de Jean-Paul Deruinck compte un millier d’adhérents.

« La CCI d’Amiens-Picardie m’a mis en relation avec Initiative Somme France Active Picardie. Après avoir préparé le support de présentation, je suis passé devant un jury composé de la CCI, d’Initiative Somme et d’un banquier. Ils ont validé la viabilité de mon projet et Initiative Somme France Active Picardie m’a accordé un prêt d’honneur, sans intérêt, de 7 500 euros remboursables sur trois ans. » Jean-Paul Deruinck a en perspective, si l’occasion se présente, d’ouvrir un nouveau complexe dans les Hauts de France.