Hébergement insolite

La cabane dans les arbres de Lesquielles-Saint-Germain

Dormir dans les arbres, ou à la belle étoile, au bord d’un étang, loin de l’agitation de la ville, c’est ce que propose Philippe Robert à Lesquielles-Saint-Germain. Une occasion de se ressourcer !

Avec la tiny house, il est possible de dormir à la belle étoile ! ©Philippe Robert
Avec la tiny house, il est possible de dormir à la belle étoile ! ©Philippe Robert

Un bel endroit, un brin d’imagination, une habilité manuelle… Ces trois ingrédients ont suffi à Philippe Robert pour créer deux logements atypiques à Lesquielles-Saint-Germain. Sur un terrain arboré d’environ 7 000 m², qui comprend un étang, Philippe Robert propose ainsi à la location, depuis un an, deux logements. Il y a tout d’abord la petite cabane nichée dans les arbres, conforme en tout point à nos rêves d’enfants. Avec ses 13 mètres carrés, sa mezzanine et sa terrasse, la cabane en bois se love autour d’un saule pleureur et accueille confortablement deux personnes. 

« Pour préserver cet arbre fragile, le logement ne s’appuie pas sur lui, il n’y a aucune contrainte. Il a été construit sur pilotis », précise Philippe Robert. Toujours dans le souci de préserver la nature, des toilettes sèches sont à disposition, des panneaux solaires fournissent l’électricité et les produits ménagers sont biodégradables.

Autour d’un étang

Dessiné et construit par Philippe Robert, le logement a demandé trois mois de gros travaux. « Nous avons mis, au total, un an, avec l’aménagement intérieur », complète le propriétaire. Dans le même esprit, une tiny house, complétée par un dôme transparent qui peut servir de chambre, a été aménagé sur une plate-forme surplombant le plan d’eau. Une option parfaite pour dormir à la belle étoile ! « Nous avons utilisé les essieux d’une caravane et construit la tiny house nous-mêmes. »

Comptez autour de 80 euros la nuit pour dormir dans les bois. ©Philippe Robert

Les deux offres, sont proposées sur des plates-formes de réservation. « Il faut reconnaître qu’elles touchent un nombre de personnes incroyable, remarque Philippe Robert. J’ai essayé de passer par des sites de petites annonces mais la visibilité est réduite. Et cela demande un temps monstrueux pour répondre aux questions et diverses demandes. De leur côté, les plates-formes gèrent tout, de la réservation au paiement, en passant par les désistements. »

Aujourd’hui, la clientèle est principalement étrangère, en provenance de Belgique et de Hollande. Des couples actifs qui passent au minimum deux nuits sur place pour profiter du lieu et des activités, nombreuses, proposées dans les environs. « Nous sommes proches de l’axe vert et de l’Eurovélo, de Guise également , avec son château fort. Il est également possible de louer des canoés-kayaks pour descendre l’Oise », énumère, à titre d’exemple, Philippe Robert. Des possibilités qui ont de quoi séduire !