Immobilier

Activité maintenue chez Clésence

Filiale du groupe Action logement, l’Entreprise sociale pour l’habitat (ESH) Clésence est des acteurs incontournables du logement social dans les Hauts-de-France. Face à la crise sanitaire, elle poursuit sa mobilisation afin d’accompagner l’activité économique du territoire.

L'attribution de la Zac Intercampus à Amiens a été finalisée durant le confinement.(C)Atelier d’architecture et d’urbanisme Pierre Bernard

Clésence a notamment contribué à la rédaction de la Charte partenariale de bonnes pratiques pour la gestion des chantiers en région. Sur les 38 programmes (soit 929 logements) en maîtrise d’ouvrage directe en cours de réalisation et suspendus depuis le 17 mars, douze ont aujourd’hui repris. Dès le début du confinement, plusieurs mesures ont été prises pour préserver les emplois sur le territoire : généralisation du traitement dématérialisé des factures avec engagement de règlement rapide, non application des pénalités liées aux retards découlant de la crise sanitaire, prise en charge des surcoûts en concertation avec chaque partenaire, pour une reprise des travaux sécurisée, soutien aux entreprises partenaires en difficulté avec le déploiement de solutions innovantes, dont le règlement des factures de matériaux directement auprès de leurs propres fournisseurs.

Reprise de l’activité

Certains types de travaux sont désormais autorisés : ceux en extérieur et dans les logements vacants. Les chantiers se déroulant en site occupé sont toujours suspendus, Clésence travaille sur leur prochain redémarrage, dans des conditions sécurisées. Les commissions d’appels d’offres ont-elles toutes été maintenues, afin d’attribuer les marchés des programmes en cours. L’attribution du marché de la Zac Intercampus Amiens a ainsi été finalisée durant le confinement. Le travail de préparation du chantier se poursuivra lui en visioconférence, avec l’architecte et le groupement d’entreprises régionales missionnées.

Un des objectifs de la direction du Développement de Clésence est de poursuivre les relations avec les partenaires, internes et externes : 19 dossiers ont ainsi été présentés au sein des Comités d’opportunités internes (COI), quatre Comités d’engagement internes (CEI) ont été organisés en visioconférence, afin d’obtenir l’accord pour pouvoir signer les avant-contrats et déposer les dossiers de demande de financement. Deux  contrats de réservation, une promesse foncière et trois avenants ont également été signés, 16 signatures d’avenant sont prévues d’ici mi-mai. Et depuis le 21 avril, les commissions de marchés ont redémarré, en visioconférence.