Innovation

En Picardie, les entreprises sont innovantes

Trois entreprises picardes ont participé à la Grande exposition nationale du « Fabriqué en France », qui s’est tenue à l’Élysée les 18 et 19 janvier derniers. Ces entreprises représentent le savoir-faire de leur territoire et symbolisent l’innovation ainsi que la transition écologique, les objectifs phares du Président de la République.

La brosse à dents Edith en bio-plastique de la Brosserie Française.

Ils étaient 1 750 candidats. Finalement, 101 entreprises françaises ont été sélectionnées par la commission décisionnaire de la Grande exposition nationale du « Fabriqué en France », présidée par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances. Toutes ont été choisies pour leurs produits à la pointe de la technologie. Le but ? Représenter le savoir-faire de leur département et plus encore, l’innovation à la française. Au total, 10 000 visiteurs ont parcouru les stands de cette exposition nationale et découvert les innovations du territoire.

En Picardie, les heureuses élues sont l’entreprise Noirot (Laon), pour ses radiateurs intelligents connectés Axiom, la Brosserie Française (Beauvais), pour ses brosses à dents à tête interchangeables en bio-plastique et enfin la société Picard Serrures (Feuquières-en-Vimeu), pour ses serrures connectées. « Ces 101 produits ont été sélectionnés avec la mobilisation des préfets de région, en lien étroit avec les conseils régionaux et en s’appuyant sur les chambres consulaires et les relais économiques locaux. Ensemble, ils forment un équilibre entre la diversité de nos entreprises, des TPE et PME aux grands groupes en passant par les ETI, et celle des secteurs de l’économie française, de l’artisanat à l’innovation industrielle de pointe en passant par l’agroalimentaire, a présenté Agnès Pannier-Runacher, le « fabriqué en France » cristallise notre attachement aux entreprises de nos territoires ainsi qu’une certaine idée de notre indépendance et de la maîtrise de notre avenir. »

Olivier Remoissonnet, Pdg de la Brosserie Française. (C)La Brosserie Française.

La Brosserie Française et sa à brosse à dents éco-responsable

Implantée à Beauvais, cette société est impliquée dans une démarche éco-responsable depuis sept ans. C’est sa brosse à dents, baptisée Edith, qui a été retenue à la Grande exposition. Sa particularité est sa tête interchangeable en plastique recyclé et recyclable ainsi que son manche en bio-plastique, à base de liège. « Ce produit incarne les valeurs de l’entreprise et de notre marque Bioseptyl, confie Olivier Remoissonnet, le dirigeant de la Brosserie Française qui a repris l’entreprise il y a sept ans, nous sommes le dernier fabriquant en France et nous utilisons les nouvelles générations de bio-plastique ». Cette démarche se propage jusque dans la façon de consommer. Les brosses à dents sont en vente sur Internet pour « aller directement chez le consommateur », et avec un système d’abonnement (50 000 foyers touchés), envoyées dans un emballage 100% coton avec de l’encre végétale. Fort de son réseau éco-responsable, la Brosserie Française vend ses brosses à dents dans 1 200 points de vente. La société promeut donc le « fabriqué en France » : tous les produits sont développés et fabriqués sur le site beauvaisien. « Nous nous sommes engagés sur des produits éco-citoyens et cette sélection à la Grande exposition prouve que nous sommes sur le bon chemin », sourit le dirigeant.


Noirot fabrique des radiateurs intelligents du groupe Muller

Cet avenir français évoqué par la secrétaire d’État passe aussi par la recherche et le développement. Le groupe Muller a été reçu à l’Élysée pour ses radiateurs connectés Axiom. Le groupe possède cinq centres de recherche dont deux se situent en Picardie, à Laon et Feuquières-en-Vimeu. C’est l’entreprise Noirot, basée à Laon qui a été retenue par la Grande exposition pour démonter tout son savoir-faire. La nouvelle technologie « Muller Intuitiv » utilise l’intelligence artificielle pour optimiser la gestion des systèmes énergétiques de l’habitat et permet de réduire la consommation énergétique de manière significative tout en favorisant l’utilisation des énergies renouvelables. Ces radiateurs positionnés dans chaque pièce communiquent entre eux, avec le chauffe-eau et avec le compteur électrique intelligent Linky, ainsi ils peuvent être pilotés à distance et ensemble. « Nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés par le comité ! C’est une véritable reconnaissance de la démarche initiée par mon père il y a 60 ans, explique Pascal Teurquetil, Pdg de Noirot-Groupe Muller, nous avons toujours investi, en France, dans la recherche et l’innovation afin de relever les challenges posés par les transitions énergétique, environnementale et numérique du secteur du bâtiment. Cette sélection nous encourage à poursuivre nos efforts en terme d’innovation afin de créer des produits toujours plus en adéquation avec les exigences du XXIe siècle pour un habitat durable, écologique, intelligent et connecté. »

Le radiateur Axiom exposé à l’Élysée. Crédit photo: Groupe Muller.

Picard Serrures expose sa serrure connectée

Premier fabricant sur le marché des portes blindées à avoir obtenu le label Origine France, Picard Serrures, installé à Feuquières-en-Vimeu (80) qui fête ses 300 ans d‘existence, a été sélectionné pour sa serrure connectée Ermétis® Tapkey®. Cette dernière est multipoints haute sécurité et connectée. Elle répond à l’ensemble des solutions de protection contre le cambriolage : une résistance mécanique à l’effraction, un système de cylindre mécatronique de lutte contre les attaques numériques avec une application dédiée, dont le cryptage de la communication entre les deux empêche tout piratage. Lors de cette exposition, la société a également reçu la certification européenne A2P@, attribué par le Centre national de la prévention et de protection. La serrure Ermétis® Tapkey® de Picard Serrures devient donc la première serrure connectée certifiée d’Europe. Une certification qui récompense une société implantée dans le fief historique de le serrurerie.