LES HAUTS-DE-FRANCE, FER DE LANCE DE LA BIOÉCONOMIE

Le 25 septembre dernier, la Région a adopté en séance plénière une feuille de route de la bioéconomie. L’ambition visée est de répondre aux enjeux de la transition énergétique tout en assurant un véritable développement économique pour la filière et limiter le réchauffement climatique. Dans le cadre de ce plan stratégique, quatre grandes ambitions et […]

759

Le 25 septembre dernier, la Région a adopté en séance plénière une feuille de route de la bioéconomie. L’ambition visée est de répondre aux enjeux de la transition énergétique tout en assurant un véritable développement économique pour la filière et limiter le réchauffement climatique. Dans le cadre de ce plan stratégique, quatre grandes ambitions et 40 actions sont présentées. Ces dernières, à l’initiative de la Région, sont le résultat des réflexions menées par divers acteurs régionaux (chercheurs, porteurs de projets, exploitants agricoles et industriels) lors des premières Assises de la bioéconomie organisées par la Région en avril 2018. Au sein de ce master plan, la Région se fixe trois ambitions à l’échéance 2025 : faire des Hauts-de-France le leader européen des protéines végétales (blé, pois, colza ou lin), autres (insectes, micro algues) et laitières. Chaque maillon de la chaîne de production doit pour ce faire réussir à combiner à la fois équilibre économique, création d’emplois régionaux, réponse aux demandes des consommateurs et respect de la ressource naturelle, structurer et mettre en place durablement une filière de matériaux biosourcés en Hauts-de-France en fédérant les acteurs des filières agricole et halieutique, de la filière du BTP et la filière transport, maîtres d’ouvrage publics et privés. Et enfin, favoriser une bio production axée sur les molécules d’intérêt de demain en produisant des molécules équivalentes à celles provenant du pétrole mais aussi des nouvelles, via des procédés utilisant des êtres vivants (levures, bactéries) – les biotechnologies.