PP TRANSPORTS, UNE AFFAIRE DE FAMILLE

Bien que récente, la société de transport basée à proximité d’Amiens connaît une croissance solide. Les routes des Hauts-de-France n’ont plus de secrets pour les deux chauffeurs. Chez PP Transports, le travail s’effectue en famille. Il y a trois ans, Patrick Pannier, crée son entreprise de transport de marchandises à Boves, dans la Somme. Ancien […]

946

Bien que récente, la société de transport basée à proximité d’Amiens connaît une croissance solide. Les routes des Hauts-de-France n’ont plus de secrets pour les deux chauffeurs.

Chez PP Transports, le travail s’effectue en famille. Il y a trois ans, Patrick Pannier, crée son entreprise de transport de marchandises à Boves, dans la Somme. Ancien ouvrier, il roulait déjà depuis de nombreuses années. En 2016, Benjamin Pannier, rejoint son père dans l’entreprise en tant que chauffeur livreur. « Au début, c’était aléatoire, ça dépendait de l’activité. En plus de mon travail de chauffeur, je m’occupe également de la recherche de clientèle. Dans l’entreprise, ma mère travaille aussi en tant que secrétaire », précise Benjamin Pannier. Du travail, ils en ont de plus en plus. C’est donc à temps plein que ce dernier opère au sein de PP Transports. « En moyenne, nous roulons entre 10 000 et 15 000 kilomètres par mois. Nous ne chômons pas », précise-t-il. Si le duo roule autant, c’est qu’il couvre une large zone. Bien que basés dans la Somme, les deux camions de PP Transports livrent pour leurs clients, de Lille jusqu’au nord de Paris. PP Transports dispose de deux véhicules Iveco Daily neufs de 20 m2, chacun pouvant accueillir huit palettes de marchandises. « Il faut avoir du bon matériel, nous ne pouvons pas nous permettre d’arriver chez nos clients avec des véhicules en mauvais état », assure le fils. Les deux chauffeurs possèdent la qualification de transport de marchandises dangereuses. Dans ce cas, les marchandises sont collectées et livrées le jour même, il n’y a pas de stockage.

UNE ENTREPRISE QUI TEND À SE DÉVELOPPER

L’entreprise de transport met en effet à disposition un entrepôt de stockage de 120 m². Les sociétés y entreposent des biens, quelques fois pendant plusieurs semaines. Mais l’activité ne cessant de croître, l’entrepôt frôle déjà la saturation. « Nous sommes actuellement à la recherche d’un plus grand hangar, d’au moins 500 m², dans les alentours de Boves », explique Benjamin Pannier. Mais il n’y pas que dans le stockage que l’activité est forte. La famille Pannier envisage sérieusement de recruter un nouveau chauffeur dans les prochains mois. « Nous nous battons continuellement pour avoir une activité croissante. Et vu que notre philosophie est de faire le mieux pour satisfaire notre clientèle, on ne cesse d’avoir de nouveaux débouchés », annonce Benjamin Pannier.