2C2B, entre construction et transmission

La préservation du patrimoine passe notamment par un savoir-faire qui se transmet entre artisans. En réalisant des charpentes traditionnelles, l’équipe 2C2B participe activement à cette transmission. Mais l’offre de la petite entreprise axonaise est bien plus diverse que la charpente pure. Créée en 2011, l’entreprise 2C2B, pour Charpente, construction, bois et bardage, est aujourd’hui dirigée […]

788
La taille de l’atelier permet à l’équipe de réaliser les charpentes en amont des chantiers

La préservation du patrimoine passe notamment par un savoir-faire qui se transmet entre artisans. En réalisant des charpentes traditionnelles, l’équipe 2C2B participe activement à cette transmission. Mais l’offre de la petite entreprise axonaise est bien plus diverse que la charpente pure.

La taille de l’atelier permet à l’équipe de réaliser les charpentes en amont des chantiers

Créée en 2011, l’entreprise 2C2B, pour Charpente, construction, bois et bardage, est aujourd’hui dirigée par Jérôme Bouteiller et Rémy Knibbe. Bien que spécialisée dans la charpente pure, l’équipe maîtrise un large panel de services, tels que la construction de maisons à ossature bois, d’aménagements extérieurs et le bardage isolation thermique extérieure. Depuis peu, 2C2B propose aussi d’isoler les combles avec une technique de soufflage de ouate de cellulose ou de coton Métisse. Aujourd’hui, il y a sept collaborateurs qui travaillent dans l’entreprise. Parmi eux, on retrouve des apprentis et des itinérants qui se forment en faisant le tour de France. 2C2B réalise ses charpentes dans un atelier de 1 400m² situé sur la commune de Bohain-en-Vermandois, entre Saint-Quentin et Cambrai. Ensuite les charpentiers montent les charpentes, principalement dans l’Aisne, « mais si des chantiers nous semblent intéressants, il nous arrive d’aller à Paris ou à Lille », précise Rémy Knibbe. La clientèle de l’équipe est assez large. Son savoir-faire profite aussi bien aux particuliers et entreprises qu’aux établissements publics. Elle participe régulièrement à la restauration des charpentes d’écoles ou d’hôtels de ville, ainsi qu’à d’autres chantiers complexes, que les concurrents rechignent à accepter.

Une petite entreprise qui a traversé la crise

Mais si l’activité est bonne et que l’entreprise se porte bien, c’est parce qu’elle a réussi à se maintenir en période de crise, durant laquelle de nombreuses sociétés y ont laissé des plumes. Le duo dirigeant avance sereinement sans prendre de risques inutiles. « Nous avons des chantiers prévus jusqu’à la fin de l’année, mais il faut quand même se battre en permanence pour se maintenir », explique Rémy Knibbe. Leur meilleure arme est leur savoir-faire, qu’ils aiment à partager avec les futurs charpentiers. « Il faut prendre le temps de former les gens », affirme la direction. Michaël Puertas, apprenti charpentier, est d’ailleurs devenu l’un des meilleurs apprentis des Hauts-de-France dans sa spécialité. On retrouve aussi cette sagesse dans le choix des maté- riaux : 2C2B travaille des bois naturellement résistants qui n’ont pas besoin de traitements chimiques. De la même façon, l’isolation proposée est à base de produits écosourcés. Pour permettre le développement de l’entreprise, les dirigeants ont su profiter des différentes aides accordées par l’État (CICE, Prime embauche PME). Cependant, Rémy Knibbe reconnaît que : « C’est le travail qui fait l’embauche : si on n’a pas d’activité, on ne peut pas embaucher ! »