La génération Y révolutionne les codes

De nombreux ouvrages, études ou articles de presse prêtent à la génération Y des caractéristiques peu flatteuses. Ces jeunes, nés entre le début des années 80 et le milieu des années 90, seraient égoïstes, impertinents voire ingérables. Des traits de caractères peu compatibles avec la vie en entreprise. Derrière ce portrait, les jeunes actifs ont développé une culture, des codes et des valeurs qui diffèrent de leurs aînés en plaçant l’humain au centre. Aujourd’hui, les entreprises et leur management s’adaptent aux attentes des Y.

226
Vous devez être connectés pour visualiser cet article