Cabep, une alternative intéressante pour les jeunes entrepreneurs

Installer son siège social, organiser ponctuellement des réunions ou des séminaires, démarrer une activité, le centre d’affaires peut s’avérer être une solution bon marché pour les jeunes entrepreneurs. Le centre d’affaires Cabep propose un ensemble de services évolutifs dans un cadre de travail professionnel.

492
L'offre proposée par le Capeb s'adapte aux besoins des entrepreneurs.
L'offre proposée par le Capeb s'adapte aux besoins des entrepreneurs.
L'offre proposée par le Capeb s'adapte aux besoins des entrepreneurs.
L'offre proposée par le Capeb s'adapte aux besoins des entrepreneurs.

Dans le cœur de la ville de Saint-Quentin, le centre d’affaires bureaux équipés de Picardie (Cabep) bénéficie d’un emplacement de choix, proche de la gare SNCF et des grands axes autoroutiers en direction des grandes agglomérations. La société, créée en 1994, n’a pas cessé d’innover en proposant à ses clients des services toujours plus nombreux et des espaces de travail modernes. « Le fondateur, Monsieur Petiot, travaillait à l’origine dans le revêtement de sol. Il disposait d’un entrepôt qu’il a aménagé en espace de travail pour les TPE et PME », confie Romain Nogent, responsable du développement commercial.

Le succès ne s’est pas fait attendre pour la jeune société. Après des premiers travaux d’embellissement en 2004, le Cabep finance d’importants investissements en 2014 pour agrandir les lieux et répondre aux besoins du marché. « Aujourd’hui, nous disposons de 25 bureaux, de 8 salles de réunions supplémentaires, d’un espace de travail participatif, ou coworking, et d’un auditorium pouvant réunir jusqu’à 80 personnes. Le Cabep offre une superficie de 1 500 m² à la location, répondant aux exigences des normes RP2015 pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite », explique le responsable du développement commercial.

Loin de proposer simplement des murs, le Cabep met gratuitement à disposition un service d’accueil, du mobilier, le wifi, l’eau, le chauffage et l’électricité, ainsi qu’un service de nettoyage.

La société propose des services payants à la carte selon les besoins de ses clients, comme un secrétariat pour la saisie, la facturation, l’affranchissement ou encore les photocopies et fax. « Nous nous devons de proposer un maximum de prestations pour professionnaliser les lieux, comme si nos clients possédaient leurs propres locaux sans en supporter les coûts de fonctionnement et d’entretien grâce à la mutualisation des charges », remarque Romain Nogent.

Une grande flexibilité

Le succès du Cabep, et plus générale- ment de l’ensemble des centres d’affaires, réside dans une offre souple aux coûts attractifs : il faut compter 300 euros hors taxes par mois pour un bureau simple.

Les clients ont la possibilité de modifier facilement la durée de leur location, d’une demi-journée à une année reconductible pour une convention à long terme.

De même, la superficie peut être revue, sans pénalités, à la baisse comme à la hausse selon l’espace disponible. Ce dispositif attire en premier lieu les jeunes entrepreneurs dans l’attente de s’assurer de la pérennité de leurs projets. « Une partie de notre clientèle loue nos espaces sur du court terme, à l’occasion de séminaires ou d’autres projets événementiels.

D’autres, au contraire, souhaitent simplement domicilier leur entreprise sans louer de bureaux. Par la durée de location et la typologie de nos clients, nous avons une clientèle très éclectique », commente Romain Nogent.

Alban LE MEUR