Canopé, réseau connecté

En janvier 2015, le réseau Canopé (ex Centre régional de documentation pédagogique – CRDP) s’est nationalisé en une seule entité. Conséquence directe : la communauté éducative dispose désormais d’une nouvelle offre de services avec les Ateliers Canopé. Celui d’Amiens a été labellisé en septembre dernier, avec un nouvel espace numérique.

342
L’atelier Canopé d’Amiens a été labellisé en septembre 2014.
L’atelier Canopé d’Amiens a été labellisé en septembre 2014.
L’atelier Canopé d’Amiens a été labellisé en septembre 2014.
L’atelier Canopé d’Amiens a été labellisé en septembre 2014.

Le réseau Canopé a pris le virage du numérique. Ses ateliers mêlent, aux côtés des ressources classiques (librairie et médiathèque) des « espaces de créativité, de collaboration et d’expérimentation et de formation », explique Sylvie Iacono, responsable de la communication, et ce dans un seul but : accompagner les nouvelles pratiques pédagogiques, fortement liées au numérique. Les ateliers se veulent des lieux de présentation de l’offre numérique, d’animations et d’événements éducatifs, de formation à la culture et aux usages du numérique et d’expérimentation pédagogique. Les enseignants (et plus largement l’ensemble de la communauté éducative) sont donc invités à s’y rendre, seuls ou en groupe, en auto-formation ou accompagnés d’un médiateur pour essayer ces nouveaux services, outils et ressources.

« Un outil de partage »

Canopé académie d’Amiens, prochainement suivi par celui de l’Aisne et de l’Oise qui ont fait une demande de labellisation, s’est donc mis au diapason numérique, pour faire découvrir les supports (ordinateurs portables, Tableau blanc interactif – TBI -, table ou écran tactile…) actuels, ou futurs utilisés dans les classes. « La Somme est un département relativement précurseur dans ce domaine, estime le directeur François Sirel. Les lycées sont équipés depuis une dizaine d’années de TBI et de Tableaux numériques interactifs (TNI). Et dès la maternelle, les classes en sont aujourd’hui pourvues. L’académie d’Amiens a pris en la matière une avance importante, un écolier sur deux a aujourd’hui un équipement de ce type dans sa classe. » Une avance rendue possible grâce à l’accompagnement de Somme numérique, « une vraie force de frappe », selon le directeur qui tient à souligner « qu’un équipement n’est monté que s’il est accolé à un projet pédagogique ». Derrière ces nouveaux tableaux et écrans se profile une petite révolution scolaire, avec l’idée de « classe inversée », où les élèves planchent à la maison, et discutent de leurs cours en classe, et où les ressources*, de plus en plus nombreuses et variées (cours et aides en ligne, vidéos…) sont disponibles sur la toile, sur des sites sécurisés, avec cette fois le soutien de la région (qui a mis sur pied avec ses partenaires un Environnement numérique de travail – ENT – libre pour les lycées de Picardie, baptisé Léo). « L’ENT, c’est la continuité de l’établissement scolaire, un espace préservé, et nous nous devons d’accompagner au mieux ce déploiement, il s’agit d’un enjeu éducatif », analyse François Sirel. C’est pour se donner les moyens de cet accompagnement que Canopé académie d’Amiens s’est doté d’un atelier. « Le numérique est un outil de partage, une capacité supplémentaire de travail parmi d’autres que l’on ne peut ignorer », explique le directeur. L’équipe réfléchit déjà à la faisabilité d’un atelier mobile, pour se rendre dans les écoles rurales.

*Le Canopé académie d’Amiens est lui aussi concepteur de créations éducatives numériques, avec notamment Le portail Picardie 14-18 et des collections vidéos.