Bricoman ouvre à Saint-Quentin

Les clients attendent avec impatience l’ouverture de Bricoman et les surfaces commerciales de bricolage se disent prêtent à affronter ce nouveau concurrent. Une nouvelle guerre des prix et du service est annoncée.

Difficile de ne pas la voir. Implantée sur la zone Auchan, l’enseigne ouvrira en novembre, créant cinquante emplois. L’arrivée de cette enseigne redistribue les cartes du marché du bricolage sur le saint-quentinois. Si les clients se disent déjà ravis, les concurrents ne sont pas du même avis. Si beaucoup s’inquiètent de cette arrivée, certains ont décidé d’agir, à l’image de Gédimat Bruhy- Vacherand, le leader du marché sur le territoire.

La Gédimat Attitude

« Nous avons engagé plusieurs actions », lance Nicolas Macarez, le dirigeant de Gédimat Saint-Quentin : prospection de nouveaux clients professionnels à travers le recrutement d’un commercial et en confiant à une entreprise extérieure des actions de phoning ; sensibilisation des 70 collaborateurs à la « Gédimat Attitude » (accueil du client, services…) à travers des journées de formation et une charte et poursuite des travaux d’aménagement du magasin débutés au printemps dernier avec la création de pôle métier avec des spécialistes. « Nous avons aussi décidé de faire entrer des prix bas tout en conservant la qualité. Entre, 500 et 600 produits vont voir leur prix baisser. Nous allons le faire savoir », explique Nicolas Macarez qui met en avant les services apportés par son entreprise comme la livraison à domicile. Pour répondre aux demandes spécifiques, « nous venons d’investir dans un camion de plus grande portée avec une grue de 17 mètres pour livrer sur les chantiers. Cet outil est unique dans la région. » Le réseau Gédimat lancera prochainement un site e-commerce, associé à du drive.

Pas de crainte chez Brico Cash

Le territoire de Saint-Quentin compte déjà une enseigne discount du bricolage avec Brico Cash (groupe Intermarché), installée depuis 2007 à Gauchy. « Le concept évolue régulièrement avec de nouvelles implantations, de nouvelles gammes, de nouveaux services comme le site Internet, les guides d’achats etc., mais les fondamentaux sont toujours les mêmes : du stock et des prix bas. Nous travaillons surtout les matériaux et le bricolage, la menuiserie, le sanitaire et le carrelage. Brico Cash a un positionnement prix ultra discount et a conquis une clientèle qui n’hésite pas à faire 50km pour venir. Le marché du « faire soimême » connaît une croissance exponentielle depuis plusieurs années, c’est donc logique que les enseignes se développent dans les territoires. L’arrivée de Bricoman représente une attractivité supplémentaire sur le saint-quentinois. D’un point de vue concurrentiel, son offre est identique à la notre, mais avec un positionnement prix plus élevé. Les clients aiment avoir le choix. Cette nouvelle dynamique commerciale ne pourra que freiner l’évasion vers les grandes métropoles », explique Olivier Morelato de Brico Cash Gauchy. Que se soit Gédimat ou Brico Cash, le budget communication est en hausse. Les campagnes se sont accélérées ces dernières semaines. Le marché du bricolage va connaître, d’ici à un an, un second mouvement avec l’arrivée de Brico-Dépôt, autre grand discounteur dont le projet a été validé le 25 septembre par le Conseil d’État. L’enseigne s’implantera à Harly. Ces implantations multiples vont répondre aux attentes de la clientèle et des élus. Ces derniers ont, depuis de nombreuses années, la volonté d’élargir l’offre pour éviter que les consommateurs se rendent à Cambrai ou Lille. Un constat louable. Un élargissement de l’offre qui fera des dégâts collatéraux inévitables, notamment pour les enseignes situées sur le marché de moyenne gamme.