Le Saint-Quentinois Vermandois rejoint le SPEE

Le territoire Saintquentin/ Vermandois va rejoindre le dispositif du Service public de l’efficacité énergétique (SPEE) pour accompagner la population et les professionnels dans la réhabilitation énergétique des habitations. Pour accompagner les picards dans leur projet de réhabilitation thermique de leur logement, le conseil régional de Picardie a créé le Service public de l’efficacité énergétique (SPEE) […]

541
Le directeur du SPEE, Vincent Pibouleu (à droite), a expliqué les avantages du dispositif.
Le directeur du SPEE, Vincent Pibouleu (à droite), a expliqué les avantages du dispositif.
Le directeur du SPEE, Vincent Pibouleu (à droite), a expliqué les avantages du dispositif.
Le directeur du SPEE, Vincent Pibouleu (à droite), a expliqué les avantages du dispositif.

Le territoire Saintquentin/ Vermandois va rejoindre le dispositif du Service public de l’efficacité énergétique (SPEE) pour accompagner la population et les professionnels dans la réhabilitation énergétique des habitations.

Pour accompagner les picards dans leur projet de réhabilitation thermique de leur logement, le conseil régional de Picardie a créé le Service public de l’efficacité énergétique (SPEE) dont l’objectif principal est de diminuer de 50 à 75% la consommation d’énergie. Pour que cette action fonctionne, la Région a décidé de s’appuyer sur des partenaires comme l’ADEME et les communautés de communes. À ce jour, douze territoires (cinq pays et sept communautés de communes) ont rejoint le dispositif. Le Saint-Quentin/ Vermandois, territoire axonais situé au nord de Saint- Quentin, devrait le faire dans les prochaines semaines. Une réunion d’échange sur la mise en oeuvre du SPEE a eu lieu le 10 juin à la Maison de l’emploi de Bohain. Vincent Pibouleu, directeur régie SPEE, a expliqué aux élus et acteurs du territoire les avantages du dispositif et la nécessité d’accompagner la population face à ce grand chantier.

Un nouveau souffle pour le bâtiment

Pour le territoire du Saint- Quentinois/Vermandois, l’enjeu économique est énorme. Un grand nombre de logements est énergivore. « Chaque territoire a ses critères et ses spécificités. L’habitat du Saint-Quentinois est composé de maisons en brique de type ouvrière et de logements des années 60/70 », constate le directeur du SPEE. Il y a là un gros travail de rénovation à mener. Pour les entreprises du bâtiment, la rénovation de ce parc immobilier va apporter un nouveau souffle et un carnet de commandes qui s’étalera sur plusieurs années. À condition d’être certifié et reconnu. Pour respecter les normes environnementales imposées, il est nécessaire de connaître les techniques à mettre en oeuvre et les matériaux à utiliser. Il faudra aussi recruter des salariés diplômés et formés à ces nouvelles techniques. Pour le propriétaire ou le locataire, la rénovation permettra de réduire les factures liées à l’énergie. Un projet auquel les chargés de mission de la Maison de l’emploi de Bohain croient. Ces derniers sont engagés depuis plusieurs années dans des actions liées à l’écoconstruction et le développement durable (formation, soutien des entreprises artisanales). Pour accompagner les acteurs locaux et la population, le SPEE a déployé une panoplie d’outils de communication : site internet, flyers, brochures, vidéos et guides. Rien n’empêche les territoires à mettre en place leur propre communication. Au cours de cette réunion, les élus du Saint- Quentinois/Vermandois ont montré leur enthousiasme à ce dispositif « nécessaire pour assurer l’avenir de nos territoires. »