Plastic Omnium Inergy : les travaux sont lancés

La première pierre d’Alphatech , de la division Inergy Automotive systems, numéro 1 mondial des systèmes à carburant réservoirs à essence, a été posée jeudi 6 juin dans le Compiégnois en présence du Pdg Laurent Burelle.

Voilà à quoi ressemblera le site Alphatech en 2014. Il regroupera dans trois ans 1 000 techniciens et ingénieurs.
Voilà à quoi ressemblera le site Alphatech en 2014. Il regroupera dans trois ans 1 000 techniciens et ingénieurs.

 

(de g. à d.) Philippe Marini (président de l’Arc), Pierre Lecocq (patron de Inergy Automotive Systems), Renza Fresch (maire de Venette) et Laurent Burelle (Pdg de la compagnie Plastic Omnium).
(de g. à d.) Philippe Marini (président de l’Arc), Pierre Lecocq (patron de Inergy Automotive Systems), Renza Fresch (maire de Venette) et Laurent Burelle (Pdg de la compagnie Plastic Omnium).

D’ici septembre 2014, Plastic Omnium Inergy disposera de deux centres de recherche et de développement en activité en France. La pose de la première pierre du second site a eu lieu à Venette jeudi 6 juin, en présence du président directeur général de la compagnie Plastic Omnium, Laurent Burelle et de Pierre Lecocq, patron de Inergy Automotive Systems . D’une superficie de 23 000 m², ce site baptisé Alphatech est implanté sur huit hectares dans le parc du Bois de Plaisance, non loin de l’actuelle usine d’Inergy Automotive Systems. Les dirigeants n’ont pas hésité à investir 60 M€ pour regrouper 450 salariés actuellement répartis entre Venette, Laval (en Mayenne) et les équipes du centre de recherche et de développement de Bruxelles dédiées à la fonction électronique. La totalité du personnel rejoindra ce nouveau site. Rien n’aurait pu se faire sans le soutien actif de l’Agglomération de la région de Compiègne (Arc) et son président Philippe Marini, qui n’a eu cesse de porter ce projet avec sa viceprésidente, Renza Fresch, qui est aussi la maire de Venette.

Mille emplois dans trois ans

Voilà à quoi ressemblera le site Alphatech en 2014. Il regroupera dans trois ans 1 000 techniciens et ingénieurs.
Voilà à quoi ressemblera le site Alphatech en 2014. Il regroupera dans trois ans 1 000 techniciens et ingénieurs.

« L’arrivée de ce nouveau centre est une excellente nouvelle de plus pour l’agglomération et pour ce parc du Bois du Bois-de-Plaisance où les implantations se sont succédé (Agorespace, CER France, Electroplus et bientôt Bostik), au point de pouvoir escompter un passage au-dessus de la barre des 1 000 emplois dans les trois ans, sur cette seule zone d’activités. Cet essor vient récompenser un investissement de l’Arc dans cette zone d’activités. Un effort pas évident à tenir durant les premières années, où les implantations étaient peu nombreuses, mais on voit aujourd’hui ce parc d’activités se développer très rapidement avec des PME et de grands projets comme celui-ci », a déclaré Philippe Marini. « Je suis une maire triplement heureuse, puisqu’au cours du 1er trimestre 2013, j’ai signé 3 permis de construire pour trois centres de recherche et développement à vocation européenne ou mondiale : Plastic omnium Auto Inergy-Alphatech ; Bostik et Pivert. Première pose de première pierre aujourd’hui, deuxième pose de première pierre avec Bostick le 24 juin ici au Bois-de-Plaisance et troisième pose de première pierre Pivert au parc technologique des rives de l’Oise dans les semaines à venir. Ces trois centres de recherche et de développement ouvriront dans le courant de l’année 2014 », a pour sa part souligné Madame Fresch. Avec ses quelque 1 000 techniciens et ingénieurs, c’est 20 % des effectifs français du groupe qui sera dans l’Oise.