La Mie câline débarque à Saint-Quentin

Poursuivant son développement, l’enseigne vendéenne La Mie câline a inauguré son tout nouveau concept de périphérie à

538
L’équipe compte huit salariés managés par Yannick Chérifi (2e en partant de la gauche).
L’équipe compte huit salariés managés par Yannick Chérifi (2e en partant de la gauche).

 

L’équipe compte huit salariés managés par Yannick Chérifi (2e en partant de la gauche).
L’équipe compte huit salariés managés par Yannick Chérifi (2e en partant de la gauche).

ASaint-Quentin, l’offre en restauration ne cesse de s’étoffer. Après l’ouverture d’un restaurant Crocodile sur la Zac de la Vallée, c’est au tour de l’enseigne La Mie câline de s’installer dans la capitale de Haute-Picardie, à quelques mètres du McDonald’s, dans une ancienne boulangerie. L’ouverture a eu lieu cet été et d’après Yannick Chérifi, le gérant salarié, les chiffres du lancement sont assez encourageants. « Saint-Quentin est l’une des onze filiales françaises. Les autres magasins sont des franchises », précise Yannick Chérifi qui connaît bien la maison pour y avoir travaillé sur La Rochelle. L’enseigne vendéenne (qui recense plus de 200 magasins en France dont Soissons, Abbeville, Compiègne, Beauvais et Creil) poursuit son développement sur l’Hexagone. « L’enseigne a choisi de s’implanter dans cette ville pour son dynamisme », reconnaît le gérant. La ville de Saint-Quentin a eu le privilège d’inaugurer le nouveau concept de périphérie Pains et restauration, un format de magasin intermédiaire sur 200 m². A toute heure de la journée, le magasin propose du pain et des viennoiseries tout juste sortis du four, des sandwichs et des salades fraîchement préparés dans son laboratoire, des produits traiteur à consommer sur place ou à emporter.

Baguette authentique
Du point de vue de la direction de l’enseigne, « La Mie câline a désormais une vraie volonté de prioriser un format de périphérie afin de faciliter le quotidien des consommateurs en s’installant sur des emplacements faciles d’accès ». La Mie câline de Saint-Quentin réunit évidemment l’ensemble des attributs du nouveau concept commercial qui sera dupliqué sur l’ensemble du réseau à partir de ce mois de septembre. Accueillis sept jours sur sept par une équipe de huit personnes (dont trois anciens salariés de la boulangerie précédente), les consommateurs découvrent une large gamme de produits, notamment des baguettes authentiques façonnées à partir de farine de froment (nature, sésame, céréales, lin ou bio), des desserts vendéens comme ces flans onctueux à la crème aux oeufs élaborée à partir de lait frais pasteurisé et d’oeufs entiers et présentée sur un fond de pâte sablée pur beurre, l’éclair à la cerise aux arômes 100 % naturels et à la finition fondant coloré, ou bien encore des sandwichs. Depuis fin août, le point de vente de Saint-Quentin, comme l’ensemble des magasins français, s’est lancé dans la commercialisation de pizza faites maison précise Yannick Chérifi, assez fier de ce nouveau produit qui devrait connaître un certain succès.