Spécial BD

Petite sélection de BD d'une rentrée pléthorique.

Quelques planches de la BD "Patrick Dewaere".
Quelques planches de la BD "Patrick Dewaere".

La Chute

couv-la-chute-t2-tel.jpg

Par une insolite collision temporelle, le premier volume de La Chute mettant en scène notre planète paralysée par une étrange pandémie paraissait quelques jours avant que la France ne soit entièrement confinée. Le récit met en scène Liam qui affronte seul avec ses enfants, Sophia et Max, un monde au bord du chaos, alors que le virus de la grippe a emporté son épouse. Ce tome 2 s'ouvre alors que Liam décide de quitter la ville pour rejoindre ses beaux-parents dans leur chalet de montagne, malgré l’interdiction des autorités. Le trio recueille un bébé abandonné puis quitte la ville, bravant le couvre-feu militaire. Tombé en panne d’essence, ils doivent poursuivre leur route à pied, traversant des paysages dévastés, stigmates d’une civilisation déliquescente. Cependant, hors de la ville, toute personne venant de l’extérieur est perçue comme dangereuse, potentiellement porteuse du virus tueur… Une fiction alarmiste, peignant un monde sous le joug de la barbarie, par laquelle l'auteur suisse Jared Muralt, à travers un dessin très réaliste, nous interpelle aussi sur les raisons qui ont conduit l'Occident à cette apocalypse… Une captivante épopée familiale et politique prévue en six volumes.

Futuropolis.

Patrick Dewaere

Patrick-Dewaere.jpg

Comédien inoubliable qui illumina des films comme Série noire, Un mauvais fils ou Hôtel des Amériques, Patrick Dewaere était un artiste à la sensibilité exacerbée, dévoré par une existence intense et instable, qui mit fin à ses jours un après-midi d'été de l’année 1982. Une fin dramatique pour cet acteur culte du cinéma français disparu à 35 ans après avoir joué dans 37 films et 27 pièces de théâtre. Signataires de cet album, le scénariste Laurent-Frédéric Bollée et le dessinateur Maran Hrachyan revisitent la trajectoire unique d'un homme d'une rare finesse et plein d’humour. De son enfance difficile et douloureuse à son ascension vers les cimes du 7e art, en passant par ses rencontres mémorables – dont celle avec Gérard Depardieu –, sa vie s'apparente à un voyage intime, à la lisière du fantastique parfois, une plongée dans la peau d’un être hanté par la fureur et la mélancolie. Un roman graphique qui devrait combler les afficionados de Patrick Dewaere.

Patrick Dewaere. A part ça la vie est belle (Glénat).

MIND MGMT

Mind.jpg

Ce troisième et ultime volet d'une série foncièrement addictive, signée Matt Kindt, voit l’avènement inéluctable d’un nouveau MIND MANAGEMENT. Après avoir réchappé à l’Effaceur et à son armée, Meru Marlow rumine son échec dans les rues de Hong Kong. Tandis qu’elle fouille le passé de l’organisation à la recherche de Sir Francis Drake, l’un de ses fondateurs, les derniers lambeaux de la vie de l’Effaceur font surface, et l’implacable mécanique d’un immense piège est sur le point de se refermer. Alliés et adversaires inattendus, manipulations et alliances surprenantes, mystères et révélations, art et politique, tout se mêle en une mise en abyme vertigineuse pour donner au final de cette saga d’espionnage une dimension à la fois épique et intime à travers une quête identitaire. Riche en suspens et rebondissements, l'auteur offre un dénouement haletant à ce fascinant psycho-thriller paranoïaque et conclut magistralement un tour de force narratif de plus de 1 000 pages. Un comics qui fera date.

MIND MGMT – Rapport d’opérations (Editions Monsieur Toussaint Louverture).