ARS Hauts-de-France

Ségur de la santé : des investissements massifs en Hauts-de-France

Sept mois après l’annonce du plan de relance des investissements Ségur, l’Agence régionale de la santé (ARS) Hauts-de-France a élaboré sa stratégie régionale des investissements en santé pour la période 2021-2029. 1,4 milliard d’euros d’investissements est ainsi prévu pour soutenir les établissements sanitaires et médico-sociaux de la région.

26,1 millions d’euros seront alloués au Centre hospitalier d’Abbeville pour soutenir les travaux de modernisation.
26,1 millions d’euros seront alloués au Centre hospitalier d’Abbeville pour soutenir les travaux de modernisation.

Un pilier investissement que le Directeur général de l’ARS Hauts-de-France, le Professeur Benoit Vallet qualifie de « massif, inédit, historique », la région n’ayant jamais connu une « telle mobilisation de moyens financiers en faveur de [ses] hôpitaux et structures de soins, de [ses] Ehpad, de [ses] établissements médico-sociaux ».

Les axes prioritaires de cette stratégie régionale des investissements Ségur ont été découpés en deux volets : sanitaire – avec entre autres l’amélioration de la qualité et de la sécurité des prises en charge des patients, la réduction des inégalités territoriales d’accès aux soins, la modernisation et restructuration des services – et médico-social.

469 établissements de la région bénéficiaires du Ségur

Le Ségur régional prévoit ainsi 1,17 milliard d’euros d’investissements (dont 30 millions d’euros de fonds européens Feder) pour soutenir les projets et transformer l’offre de soins, 135,5 millions d’euros d’investissements du quotidien pour les établissements sanitaires, dont 46,5 millions cette année, 107 millions d’euros d’investissements pour les Ehpad, dont 9,7 millions d’euros d’investissements du quotidien en 2021.

Quatre cent soixante-neuf établissements des Hauts-de-France seront bénéficiaires de ces investissements, dont les hôpitaux d’Hirson, Nouvion-en-Thiérache, Vervins, Fourmies (Nord) et la polyclinique de la Thiérache, à hauteur de 28,6 millions d’euros.

D’importants travaux vont être menés pour repenser dans sa globalité l’offre de santé en Sambre, Avesnois et Thiérache : le projet comprend un volet de coordination entre les acteurs « dans une logique de décloisonnement entre la ville, l’hôpital et le médico-social » et un gros volet immobilier, avec la rénovation et restructuration de ces établissements. Un pôle santé Thiérache verra le jour, pour articuler les structures entre elles et proposer à la population une offre de santé « complète et complémentaire ».

Dans l’Oise, le groupement hospitalier Sud-Oise, sur le site de Creil, va être réaménagé (montant des aides : 73,5 millions d’euros), pour compléter les travaux entrepris il y a plusieurs années, avec la création d’un nouveau bâtiment, le bloc opératoire sera modernisé et étendu et la structuration d’un pôle ambulatoire est également prévue.

Dans la Somme, 26,1 millions d’euros seront alloués au Centre hospitalier d’Abbeville pour soutenir les travaux de modernisation afin d’améliorer la prise en charge des patients et de leurs parcours, grâce au regroupement des consultations et à la création de chambres individuelles avec douches.


Pour mémoire, le Ségur a été lancé en juillet 2020 par le Gouvernement en concertation avec les professionnels de santé, patients et institutionnels, pour identifier les pistes de modernisation et d’accélération de la transformation du système de santé français. Les premiers engagements avaient porté sur la revalorisation des soignants.