Industrie

Les Hauts-de-France, région du luxe selon une étude de la CCI Hauts-de-France

La CCI Hauts-de-France a récemment publié une étude sur l’industrie du luxe en région. Si le secteur a subi comme les autres la crise sanitaire de plein fouet, avec une contraction de l’activité estimée pour 2020 entre 20 et 35%, il demeure un des fleurons des Hauts-de-France.

Les Hauts-de-France, deuxième région productrice de champagne. (c)AdobeStock
Les Hauts-de-France, deuxième région productrice de champagne. (c)AdobeStock

La CCI a recensé 140 établissements, employant 11 814 salariés, appartenant au secteur du luxe dans la région. Un secteur en constante augmentation depuis dix ans, pour atteindre en 2019 28 milliards d’euros au niveau mondial (avec une croissance de 4%). D’après le classement Deloitte 2019, la France occupe une place de choix sur ce marché mondial, les groupes de l’Hexagone continuant de le dominer en termes de chiffre d’affaires, quatre d’entre eux – LVMH, Kering, L’Oréal Luxe et Hermès – faisant même partie du top 11.

Hôtellerie de luxe et champagne

Dans les Hauts-de-France, c’est l’hôtellerie qui domine le secteur du luxe en nombre d’établissements, avec 76 entités employant 2 417 salariés. La verrerie et la cosmétique couvrent à elles deux 60% des effectifs salariés de la région (9 396 pour 64 établissements).

Le luxe suit en région la courbe ascendante du marché mondial, passant de onze établissements créés avant la fin des années 1960, à 50 au cours des années 2010, soit 4,5 fois plus d’entreprises actives sur le territoire depuis le milieu du XXIe siècle. La région n’a donc pas à rougir de son savoir-faire, qui se décline dans de nombreux domaines du luxe.

Parmi les produits de la gastronomie mondialement connus, on retrouve évidemment le champagne : 39 communes de l’Aisne bénéficient de l’appellation champagne, avec 833 producteurs référencés, 475 salariés permanents et 11 400 saisonniers, 2 502 hectares de vigne AOP Champagne (soit environ 7% de la production nationale) pour un chiffre d’affaires en 2019 de 185 millions d’euros.

Cosmétique et verrerie de luxe

Autre secteur florissant du luxe : le mobilier et la décoration, avec notamment dans la Somme Margot à Abbeville (fabrication de robinetterie haut de gamme) et THG Paris à Béthencourt-sur-Mer (robinetterie, sèche-serviettes, accessoires et sanitaires haut de gamme pour salles de bains) labellisée "Entreprise du patrimoine vivant" et disposant de sept filiales à travers le monde.

La région est également en bonne place dans la cosmétique, avec la présence sur son territoire – principalement en Picardie - de trois leaders mondiaux : L’Oréal (avec Apagau – fabrication et conditionnement de parfums de luxe à Gauchy dans l’Aisne - et Soprocos qui fabrique des aérosols à Saint-Quentin), Chanel et LVMH. La cosmétique de luxe est avec la verrerie le secteur industriel regroupant le plus de grandes entreprises (plus de 250 salariés avec une moyenne de 187 salariés par établissement).

Liée à la cosmétique, la verrerie de luxe est aussi bien implantée en région, particulièrement sur le versant Sud qui abrite la Glass Vallée, premier pôle mondial de flaconnage de luxe de la vallée de la Bresle. Parmi les entreprises notables : Verescence à Abbeville (décoration de flacons de parfums et de pots de cosmétiques haut de gamme) et à Mers-les-Bains (fabrication de verre nu et coloré pour la parfumerie et la cosmétique) et Pijaplast (packaging de luxe en parfumerie et cosmétique à Saint-Quentin-La-Motte).

L'intégralité de l'étude est à retrouver sur : https://hautsdefrance.cci.fr/a...

1612862218_E-TABLISSEMENTS-LUXE-HDF.png


1612862277_Salarie-s.png