Actualités

Les "Ateliers des Territoires Connectés" de passage à Lille

Coupé dans son élan à cause de la Covid-19, le Tour de France des "Ateliers des Territoires Connectés" a repris la route. Pour sa deuxième étape, la tournée s’est arrêtée à Lille le 9 septembre, au Campus d’Euratechnologie.

Durant la journée, conférences et ateliers participatifs se sont enchaînés pour échanger sur les territoires connectés de demain. (Aletheia Press / L.Peron)
Durant la journée, conférences et ateliers participatifs se sont enchaînés pour échanger sur les territoires connectés de demain. (Aletheia Press / L.Peron)

La réflexion autour des "territoires connectés" ou "smart city" est apparue il y a deux ans (décembre 2019), après la signature du contrat stratégique de filière des infrastructures numériques. Lors de cette signature, les collectivités, les industriels ainsi que l’État ont mis un point d’honneur à réfléchir et avancer ensemble vers les villes connectées de demain. Pour cette deuxième étape, qui s’est déroulée à Lille le 9 septembre, la journée était rythmée par des conférences et des ateliers participatifs. L’objectif : creuser la réflexion et accompagner les élus ainsi que les techniciens de collectivités dans leurs projets "smart" et ce quel que soit leur état d’avancement.

« Il faut laisser les collectivités avancer pas à pas. Ce serait contre productif d’obliger des outils alors que le besoin ne se fait pas ressentir dans une ville ou dans une commune », partage, lors d’une conférence, Patrick Chaize, sénateur (LR) de l’Ain. Il est notamment le rapporteur de la loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique. Effectivement, les collectivités ne sont pas venues avec les mêmes problématiques. Certaines venaient dans l’ambition de trouver une solution à leurs problèmes de sauvegarde de données tandis que d’autres cherchaient des technologies plus avancées, par exemple de prévention des crues.

Les Hauts-de-France, bon élève

« En 2023, 100% du territoire de la région Hauts-de-France sera équipé de la fibre. Cette année, en un an, nous avons fibré 500 000 locaux et cinq plateformes de 5G vont être mises en place », témoigne Christophe Coulon, président du SMO 59/62 et vice-président au conseil régional des Hauts-de-France. Une entrée en matière prometteuse pour les collectivités toutes ouïes lors de la conférence.

« Il est important que toutes les collectivités aient accès aux services publics, aux objets connectés, à la sauvegarde des données et aux bâtiments intelligents », continue Christophe Coulon. Même si le territoire des Hauts-de-France est déjà sur une bonne lancée, les élus estiment qu’il est important de continuer à questionner les collectivités de façon régulière, pour garder une dynamique de changement. En effet, ce qui déterminera aussi la réussite des "territoires connectés", des "smart city",
 c’est l’engagement humain et financier derrière chaque projet.