Investissements

Le plan France 2030 s’implante en Hauts-de-France

C’est dans les locaux de la Région Hauts-de-France, à Lille, qu’a été signée la mise en place du premier comité régional France 2030. Celui-ci sera en charge de la sélection des projets innovants de la région à même de recevoir une subvention de l’État.

(de g. à dr.) Stéphane Duval, responsable des partenariats régionaux en innovation et financement chez Bpifrance, Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, Georges-François Leclerc, préfet de la région HDF, et Olivier Camau, direction régionale Hauts-de-France de la Banque des territoires. ©Aletheia Press/ L. Péron
(de g. à dr.) Stéphane Duval, responsable des partenariats régionaux en innovation et financement chez Bpifrance, Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, Georges-François Leclerc, préfet de la région HDF, et Olivier Camau, direction régionale Hauts-de-France de la Banque des territoires. ©Aletheia Press/ L. Péron

« Je suis ici, aujourd’hui, avant tout pour signer les papiers attestant de la mise en place du premier comité régional France 2030 », lance d’un ton enjoué Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement France 2030. Ce comité, composé d’acteurs économiques et sociaux de la région, aura pour mission de sélectionner les projets innovants des Hauts-de-France pouvant prétendre à une subvention du nouveau plan lancé par l’État. Mais aussi de faire remonter les problèmes quant à l’attribution de dites subventions.

Au total, c’est une enveloppe de 54 millions d’euros qu’il reste à partager : la moitié subventionnée par l’État au travers du plan France 2030 et l’autre moitié subventionnée par la Région sur la période 2022-2025. « Dans la région, nous avons tout mis en œuvre pour moderniser nos entreprises. Maintenant il faut passer à la vitesse supérieure en engageant leurs transformations. Cela doit devenir une obsession chez nous », explique le président de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand.

France 2030, un programme en faveur des start-up, TPE et PME

Ce n’est pas un hasard si les politiques en charge du plan France 2030 ont décidé d’instaurer des comités en région. « Ce programme est pensé pour être accessible d’abord aux start-up, aux TPE et aux PME. Et qui connaît le mieux les dirigeants de ces sociétés ? Les acteurs en région… », constate le secrétaire général pour l’investissement France 2030. D’ici la fin d’année, un portail va être ouvert pour que les dirigeants de sociétés innovantes puissent répondre aux différents appels à projets.

Mais cette enveloppe de 54 millions d’euros accordée au comité régional en région n’est qu’un premier socle de subvention… En effet, France 2030 au niveau national, ce sont 53 milliards d’euros à partager dans toutes les régions. 

« Je précise que chaque région sera composée d’un comité de pilotage, qui a une enveloppe de base. Dans les Hauts-de-France, vous avez reçu 26,7 millions de France 2030 ainsi que 26,7 millions qu’injecte la Région, soit 54 millions environ. Mais vous pouvez prétendre à davantage de subventions au niveau national en piochant dans notre enveloppe de 53 milliards d’euros », souligne le secrétaire général. Et Xavier Bertrand d'ajouter dans la foulée : « Nous sommes une région dynamique, et nous avons énormément de projets. Nous serons sur le podium de demandes, ne vous inquiétez pas. »

Pour aller plus loin, il faudra former

Au-delà des subventions, Bruno Bonnell et le président de la Région Hauts-de-France Xavier Bertrand ont tous deux insisté sur le fait que transformer les entreprises, c’est bien, mais que cela doit forcément s’accompagner par la formation. « Il faut que l’on aille plus loin dans la formation, que l’État, Pôle emploi, l’Éducation nationale travaillent de concert et en fonction du besoin des entreprises. Car ce qui nous manquera, ce ne sont pas les projets, pas les milliards, mais bien les femmes et les hommes », a conclu Xavier Bertrand.