Conjoncture

La Cellule économique régionale de la construction fait le point sur la filière dans les Hauts-de-France

La Cellule économique régionale de la construction (Cerc) Hauts-de-France a publié une note de conjoncture sur la filière dans la région. L’occasion de dresser un panorama général du secteur.

Les politiques d’incitation à la rénovation énergétique des logements ont vocation à faire disparaître les passoires thermiques. (c)AdobeStock
Les politiques d’incitation à la rénovation énergétique des logements ont vocation à faire disparaître les passoires thermiques. (c)AdobeStock

Au 17 novembre 2021, 1 830 projets ont reçu un financement dans le cadre du Plan de relance, soit 1 076 millions d’euros de travaux, portés par 1 027 maîtres d’ouvrages. Soixante-et-un projets (dont 24 en maîtrise d’ouvrage) portés par des bailleurs sociaux dans les Hauts-de-France concernent la réhabilitation de 1 941 logements, pour un montant total de travaux de 93,8 millions d’euros.

1 559 logements bénéficient de financements, au titre de l’appel à projets "Restructuration lourde et rénovation énergétique", et 382 logements au titre de l’appel à projets "Massi Réno". Les logements ciblés se situent pour la moitié dans le Pas-de-Calais, près d’un tiers sont localisés dans l’Oise, et moins d’un quart dans les autres départements de la région. Pour 2021, une première enveloppe de 34,2 millions d'euros a été attribuée à la région, afin de réhabiliter 3 109 logements, soit 18% de l'enveloppe et des objectifs nationaux, enveloppe s'élevant à 500 millions d'euros sur 2021 et 2022.

Vers la fin des passoires thermiques

En ce qui concerne les, destinées à faire disparaître les passoires thermiques, Dans la région, les passoires thermiques avoisinent les 447 000, soit 17,1% des résidences principales (140 227 résidences – soit 5,4% - affichent elles un DPE A ou B), les politiques d’incitation à la rénovation énergétique des logements ont vocation à les faire disparaître. Pour mémoire, aucune habitation à partir du 1er janvier 2028 ne devra dépasser les 330 kWh/ m² par an d’énergie primaire, DPE F et G, les passoires thermiques devenant à cette date interdites à la location, comme promulgué dans le cadre du projet Loi climat.

Dans les Hauts-de-France, 1 727 logements sociaux ont d’ores et déjà été engagés dans un projet de rénovation énergétique complète. Le bilan 2020 de l’éco-Prêt logement social (PLS, qui s’adresse aux bailleurs sociaux) s’élève à 5 316 dossiers dans la région, pour un montant total d’aides de 75,6 millions d’euros, sur 313,2 millions d’euros engagés.

Du côté de la filière construction, à fin septembre 2021, 23 100 logements avaient été mis en chantier au cours de l’année écoulée, une hausse de 7,5% sur un an et 30 400 logements ont été autorisés (+14%), une augmentation certes significative, mais inférieure à la tendance nationale (avec respectivement +8,2% et +15,6%).

Dans la région, ce sont les départements de l’’Aisne, du Nord et de l’Oise qui enregistrent des hausses de mises en chantier (+25%, +19% et +7%), a contrario le nombre de logements mis en chantier diminuent dans le Pas-de-Calais et la Somme (-6% et -24%).