Environnement

L'Agence de l'eau Artois-Picardie débloque 27 millions d'euros pour son plan Résilience

L’Agence de l’eau Artois-Picardie mobilise cette année 27 millions d’euros pour faire face au risque de sécheresse, dans le cadre du plan Résilience des territoires, des zones urbanisées, des milieux naturels et de l’agriculture.

Préserver la ressource eau, c'est l'objectif poursuivi par l'Agence de l'eau Artois-Picardie avec ce plan Résilience. (c)AdobeStock
Préserver la ressource eau, c'est l'objectif poursuivi par l'Agence de l'eau Artois-Picardie avec ce plan Résilience. (c)AdobeStock

En avril dernier, le Gouvernement a augmenté les moyens des Agences de l’eau, pour faire face aux risques de tension sur les ressources en eau du territoire, dans un contexte de sécheresses répétées. Ce qui s’est traduit par un relèvement des plafonds d’autorisation de dépenses, à hauteur de 100 millions d’euros.

L’Agence de l’eau Artois-Picardie, qui a été dotée de 18 millions d’euros supplémentaires, a décidé d’accompagner cette hausse d’une « accélération des actions prévues dans son programme d’intervention 2019-2024 », au rang desquelles son plan Résilience, qui va bénéficier aux usagers de l’eau et des acteurs économiques (milieux naturels, collectivités, industriels et agriculteurs).

Un plan Résilience pour préserver la ressource eau

Doté d’une enveloppe de 27 millions d’euros, il est décliné en douze actions qui permettront de retenir les précipitations dans les sols et la recharge de nappes souterraines et d’optimiser l’usage de la ressource eau. L’objectif est clair : « Anticiper les mesures nécessaires à la préservation de la ressource en eau dans le cadre des enjeux d’eau potable, d’agriculture, de résilience des milieux naturels et des sols, de désimperméabilisation des villes et des zones d’activités. »

Une étude quantitative et prospective a pour ce faire été réalisée sur le bassin, ces Schémas d’aménagement et de gestion des eaux (Sage) doivent être déclinés dans chacun des 15 sous-territoires qui composent le bassin Artois-Picardie.

Le plan d’actions a été découpé en cinq principaux domaines :

  • La préparation des Projets de territoires pour la gestion de l’eau (PTGE) et la gestion volumétrique agricole (1,5 million d’euros), avec l’accélération de la réalisation des études d’évaluation de la ressource disponible et des volumes prélevables dans les 15 sous-bassins, l’Agence de l’eau prenant en charge le pilotage et le financement de ces études.
  • Le domaine agricole (6,5 millions d’euros) : il s’agira notamment de lancer un nouvel appel à projets sur les économies d’eau (2 millions d’euros, voir encadré) et d’accélérer les actions de préservation des prairies, bocages et zones humides (3 millions d’euros).
  • Les collectivités territoriales, pour la gestion quantitative et la protection de la ressource eau (6,5 millions d’euros), avec par exemple la gestion intégrée des eaux pluviales qui comprend le lancement d’un nouvel appel à projets "Bailleurs sociaux".
  • Le domaine industriel : 2 millions d’euros pour booster la désimperméabilisation des Zones d’activités économiques.
  • Le domaine de la résilience des milieux naturels et des territoires pour la gestion de la ressource en eau (10,5 millions d’euros) : restauration et renaturation des cours d’eau (5,5 millions), acquisition et restauration des zones humides (3 millions), restauration des zones naturelles d’expansion des crues afin de prévenir les inondations via le financement de programmes d’actions (2 millions).

L’Appel à projets Résilience de l’agriculture et de ses filières face au changement climatique lancé par l’Agence de l’eau Artois-Picardie met l’accent sur les économies d’eau dans le domaine agricole, notamment grâce à une évolution des assolements et des pratiques culturales. Il vise également à soutenir les filières agroalimentaires dans leurs démarches d’adaptation, afin de faire émerger des débouchés favorables aux évolutions de pratiques agronomiques. Et doit permettre d’identifier des projets de réutilisation d’eau traitées pour l’irrigation.

La finalité de cet appel à projets : « Contribuer à l’adaptation de l’agriculture et des filières agroalimentaires au changement climatique, à court et long terme, en accompagnant un changement de modèle agricole, qui soit plus économe en eau et protecteur des sols, afin de mieux valoriser l’eau des précipitations et celle servant à l’irrigation. »

Sont éligibles toutes les structures situés dans le bassin de l’Agence de d’eau Artois-Picardie, excepté les collectifs d’agriculteurs de moins de huit exploitants. Dates limites de dépôt des dossiers de candidature : 5 septembre 2022, 16 décembre 2022, 14 avril 2023.

Contact pour tout renseignement : Service appui, paiements, interventions économiques (Sapie), cellule agricole - Alexandra Florin - a.florin@eau-artois-picardie.fr, avec dans l’objet du 1er contact "AAP Résilience".