En bref

Jean Gravellier élu délégué régional Hauts-de-France de France Hydrogène

Le Directeur général de Pôlénergie Jean Gravellier est à la tête de la délégation régionale de l’association française de la filière hydrogène, avec comme missions de conduire la dynamique locale et d’accompagner le développement de la filière dans les Hauts-de-France.

Jean Gravellier fraîchement élu délégué régional France Hydrogène.
Jean Gravellier fraîchement élu délégué régional France Hydrogène.

Forte de plus de 250 membres, France Hydrogène fédère les acteurs de la filière hexagonale de l’hydrogène structuré sur l’ensemble de la chaîne de valeur, avec comme objectif d’accélérer le développement de l’hydrogène renouvelable et bas carbone pour réussir la transition énergétique, réindustrialiser le territoire et créer de la valeur localement.

L’association a annoncé le 11 février dernier la création de douze délégations régionales pour accompagner le développement de cette filière en plein essor et « accélérer le déploiement des projets au plus près des territoires en lien direct avec les acteurs de terrain ». Chaque délégation régionale aura la charge d’animer et structurer la filière au niveau local, de soutenir et fédérer les initiatives et des créer des ponts entre les différents acteurs.

Jean Gravellier est épaulé dans ses nouvelles fonctions par quatre délégués régionaux adjoints : Mathias Povse (délégué régional EDF), Julien Pattin (délégué régional Engie), Enrico Tommasel (Business Development Manager chez Enertag France) et Daniel Grondin (chef de projet H2V Industry).

Membre de longue date de France Hydrogène, le pôle d’excellence régional Pôleénergie accompagne depuis plusieurs années les acteurs de la filière hydrogène dans les Hauts-de-France dans leurs projets. « Notre région est le berceau de nombreuses industries lourdes et l’hydrogène sera un outil de la décarbonation de cette industrie, indique Jean Gravellier. Si l’hydrogène pour l’industrie se combine avec les besoins en mobilité, il y a là une véritable opportunité de massifier la production et d’atteindre les niveaux de prix permettant d’élargir l’offre de ce carburant décarboné. »