Entretien

Fidal formations Hauts-de-France : l’expertise au service du développement des compétences juridiques

Fidal formations s’appuie sur son approche à la fois juridique, organisationnelle et opérationnelle, pour développer une large gamme de formations juridiques en intra et interentreprises. Rencontre avec Stéphanie Decobecq, responsable de Fidal formations pour la région Hauts-de-France.

Stéphanie Decobecq, responsable de Fidal formations région Hauts-de-France, en compagnie de Younse Elaisati, juriste et formateur du département règlement des contentieux, pôle restructuring.
Stéphanie Decobecq, responsable de Fidal formations région Hauts-de-France, en compagnie de Younse Elaisati, juriste et formateur du département règlement des contentieux, pôle restructuring.

Picardie La Gazette : Pouvez-vous nous présenter Fidal formations ?

Stéphanie Decobecq : Premier organisme de formation juridique en France (douze délégations régionales et environ 90 lieux de formation), Fidal formations se positionne aujourd’hui comme le leader de la formation en droit des affaires, avec une particularité forte : faire partie de l’écosystème du cabinet Fidal, premier cabinet d’avocats d’affaires en France.

Depuis sa création en 1988, Fidal formations intervient sur toutes les expertises du droit des affaires (1 000 avocats intervenants, 250 programmes par an et environ 19 000 stagiaires chaque année). Nos formations sont assurées par les avocats experts de Fidal, autour de sujets concernant les entreprises, leurs activités, leurs contrats, leurs salariés, leurs prestataires, partenaires, interlocuteurs, etc.

Fidal formations rayonne sur la région à travers ses bureaux d’Arras, Abbeville, Amiens, Boulogne-sur-Mer, Lille, Saint-Omer et Valenciennes. Avec l’appui technique et pédagogique d’environ 90 avocats, des formations techniques très variées sont proposées dans des formats que l’on retrouve au niveau national : cycle/ club d’actualité juridique (social, paie, fiscal…), des formations interentreprises d’un ou deux jours, et des formations certifiantes.

Des formations certifiantes ?

D’une durée plus ou moins longue, sur des thématiques variées (RH, paie, DPO, etc.), les formations certifiantes permettent de développer les compétences juridiques des professionnels, de mettre à jour et de renforcer leurs connaissances, de prévenir et d’anticiper les risques juridiques. Bien entendu, la théorie est indispensable, mais nous accordons une place importante à la pratique par des mises en situation, jeux de rôle, cas pratiques permettant une application immédiate de la formation. 

Ces formations validées par France compétences, s’adressent à tous les profils : ceux qui cherchent à valoriser leurs acquis par la certification, ceux qui souhaitent se mettre à niveau sur la partie juridique de leur profession, d’autres encore qui souhaitent évoluer au sein de leur entreprise, etc.

Je me souviens notamment d’un manager venu encourager sa collaboratrice lors de l’examen final. Sa certification lui a permis d’obtenir un poste de RRH au sein de son entreprise.

Au-delà de l’apprentissage, ces formations, à l’image des clubs d’actualité trimestriels, sont aussi l’occasion d’échanger, de confronter des opinions et de partager des expériences entre les participants, dans une ambiance sympathique, sous l’œil bienveillant et objectif de l’avocat animateur.

Nous proposons aussi des formations sur mesure à la demande de nos clients. Nous travaillons alors en étroite collaboration avec le responsable formation ou le directeur juridique/DRH pour adapter la formation aux besoins de son entreprise.

Dites-nous en plus sur votre offre sur mesure...

La formation sur mesure, organisée directement avec l’entreprise qui nous sollicite, permet d’adapter le parcours pédagogique proposé aux apprenants aux spécificités de l’activité, des outils internes et des méthodes qu’ils connaissent en entreprise. Ainsi, la méthode pédagogique, totalement adaptable, intègre systématiquement un maximum de mises en situation, de quiz et d’interaction.

Nous avons parfois recours au blended learning, avec une première approche en e-learning, permettant d’aborder le thème de la formation de façon globale et ludique sur un support digital. Puis, dans un deuxième temps, une formation en présentiel pour valider et mettre en application les principes abordés en e-learning.

Quels sont les autres axes que vous privilégiez actuellement ?

La crise de la Covid-19 et la situation particulière que nous traversons ont mis en évidence la nécessité de digitaliser nos formats. Nous étoffons actuellement notre offre en développant de nouveaux modules de formation en e-learning (le RGPD, la loi Sapin II, la non-discrimination à l’embauche, les pratiques anti-concurrentielles…). Notre objectif est de former tous les salariés concernés sur des sujets juridiques de façon ludique, pratique et interactive.

La digitalisation de l’offre est nécessaire et les formations à distance permettent, dans ce contexte inédit, de rester en lien avec les dirigeants, qui sont souvent démunis face à des textes législatifs remis en cause quotidiennement. Aujourd’hui encore, les formations à distance restent privilégiées par les entreprises, mais nous ressentons un vrai besoin de partager, d’échanger et de se retrouver à nouveau en présentiel.

Les salariés sont formés sur des sujets juridiques de façon ludique, pratique et interactive. (c)AdobeStock

Quelles sont les nouveautés pour 2021 ?

Comme toujours des thématiques en lien avec l’actualité. Ainsi, nous développons en plus de formations sur le télétravail, une formation autour du management à distance.

Nous sommes également très présent sur les sujets liés au harcèlement, à la discrimination, ou encore à la santé et la sécurité des salariés. De nombreuses entreprises nous sollicitent pour former leurs managers sur ces sujets sensibles. Nous formons également des promoteurs et professionnels de l’immobilier sur des thématiques aussi variées que l’assurance construction, les baux commerciaux, l’environnement, l’urbanisme... 

Nul doute que cette année encore, nous programmerons des formations d’actualité liées au droit des sociétés, au droit économique ou à la fiscalité. L’avantage de faire partie du cabinet Fidal est de pouvoir s’appuyer sur des avocats experts qui remontent et traitent les sujets d’actualité de manière pluridisciplinaire. C’est ce qui fait la force de notre offre.

Plus d’informations : www.fidalformations.fr