En bref

Baisse de l’emploi intérimaire en région

Selon le dernier Baromètre Prism’emploi, le travail temporaire a reculé au niveau national de 14,5% en novembre 2020 (comparé à novembre 2019).

(C)AdobeStock
(C)AdobeStock


 Pour la première fois depuis mai dernier, l’emploi intérimaire connaît une nouvelle dégradation, avec 110 000 emplois en équivalent temps plein de moins sur un an. Sans surprise, c’est le commerce qui accuse la baisse la plus brutale. Une crise de l’intérim subie par toutes les régions, avec une baisse de 24,6% au cours des onze premiers mois de l’année, comparé à 2019.

Dans les Hauts-de-France, les effectifs intérimaires sont en baisse de 4,4% (-4,2% dans l’Aisne, -4,1% dans le Nord, +3,4% dans l’Oise, -2,4% dans le Pas-de-Calais et -18,6% dans la Somme). Un infléchissement qui concerne la plupart des secteurs : si l’emploi intérimaire augmente dans les transports (+20,8%), il diminue dans l’industrie (-4,5%), les services (-15,4%), le commerce (-18,4%) et le BTP (-20,8%). La majorité des qualifications diminue elle aussi : -3,1% chez les ouvriers non qualifiés, -8% pour les ouvriers qualifiés, -25,9% pour les cadres et professions intermédiaires. La seule hausse enregistrée concerne l’emploi intérimaire des employés (+44,8%).