Immobilier

Action Logement Hauts-de-France : des aides pour les entreprises et leurs salariés

Acteur majeur du logement social et intermédiaire en France, le groupe Action Logement s’est fixé une mission : faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi. Ce qui se traduit concrètement par l’accompagnement des salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle, grâce notamment à des aides financières, et la construction et le financement de logements sociaux et intermédiaires, principalement dans des zones dites tendues.

Action Logement propose un dispositif global répondant à la problématique du lien emploi-logement. (c)Anteale
Action Logement propose un dispositif global répondant à la problématique du lien emploi-logement. (c)Anteale

Comme l’explique Christophe Leblond, responsable Relations entreprises pour les Hauts-de-France chez Action Logement : « Notre groupe est le seul acteur en France à proposer un dispositif global répondant à la problématique du lien emploi-logement, c’est un de nos principaux leitmotiv. »

Organisé en six entités principales*, le premier bailleur social de France est également un financeur majeur de la politique publique de renouvellement urbain et de revitalisation des villes moyennes, avec des politiques locales de l’habitat et par le biais du dispositif Action cœur de ville, qu’Action Logement a lancé avec l’État il y trois ans, et qui concerne dans la région 22 villes, sur les 222 sélectionnées au niveau national.

De nombreuses aides pour les entreprises et leurs collaborateurs

« Nous disposons pour aider les entreprises de trois leviers : favoriser la qualité de vie des salariés en agissant sur leur pouvoir d’achat, aider et sécuriser les recrutements et soutenir les salariés en difficulté », explique Christophe Leblond.

Action Logement dispose notamment d’aides spécifiques et de solutions de financement destinées à faciliter la mobilité professionnelle des salariés ou futurs collaborateurs. C’est le cas d’Avance Loca-Pass, qui permet le financement gratuit du dépôt de garantie grâce à un prêt à taux zéro (jusqu’à 1 200 euros) remboursable en 25 mois maximum, après un différé de trois mois.

Même objectif pour l’aide gratuite de 1 000 euros "Aide mon job, mon logement" (née en juillet dernier), qui permet aux jeunes actifs de moins de 25 ans, sous conditions de revenus, d’habiter à proximité de son entreprise ou de son lieu de formation.

« Le nouveau logement doit permettre de réduire le temps de trajet à moins de 30 minutes en voiture du lieu de travail ou de formation ou offrir la possibilité de s’y rendre en transports en commun », note Christophe Leblond. L’aide Mobili-jeune a elle vocation à faciliter l’accès au logement des alternants, avec une prise en charge d’une partie loyer, pouvant aller jusqu’à 100 euros par mois (durée maximum d’un an).

Un service d’accompagnement social est également proposé pour accompagner, en toute confidentialité, les salariés les plus fragiles dans l’accès ou le maintien dans le logement. « Autant d’aides qui aident les entreprises à recruter de nouveaux talents », observe Christophe Leblond.

"Aide mon job, mon logement" permet aux jeunes actifs d'habiter à proximité de leur entreprise ou lieu de formation.

Sécurisation du paiement du loyer et aide à l’accession

« Nous proposons des aides, cumulables, aux entreprises de plus de 50 salariés qui cotisent, mais également à celles de moins de 50 salariés, qui sont des aides à droit ouvert », rappelle Fabienne Viseur, directrice de territoire de l’Artois et responsable régionale du dispositif Visa pour le logement et l’emploi (Visale), qui garantit gratuitement au bailleur le paiement du loyer et des charges locatives en cas d’impayés pendant toute la durée du bail (36 mois dans le parc privé locatif et neuf mois pour le parc locatif social) et couvre les dégradations locatives dans la limite de deux mois de loyers et charges inscrits au bail – pour les logements du parc locatif privé.

« Le dispositif s’adresse à tous les jeunes de moins de 31 ans, mais aussi aux salariés de plus de 31 ans du secteur privé, à ceux venant d’être embauchés ou mutés [ndlr, jusqu’à six mois après leur embauche] et aux étudiants et alternants. Visale s’est récemment élargi aux salariés gagnant moins de 2 000 euros bruts par mois », précise Fabienne Viseur.

Action Logement accompagne en parallèle les projets d’accession des collaborateurs du secteur privé : « Nous intervenons comme conseil, pour sécuriser le projet immobilier à chaque étape », reprend Christophe Leblond. Un service gratuit et personnalisé qui inclut notamment une négociation du financement auprès de partenaires bancaires et un suivi jusqu’à la signature chez le notaire.

*Action Logement groupe, Action Logement formation, l’Association pour l’accès aux garanties locatives, Action Logement services, Action Logement immobilier et l’Association foncière logement.


Les chiffres clés d’Action Logement en France :

- 13 délégations régionales assurant la mise en œuvre opérationnelle des actions auprès des entreprises et salariés.

- 51 filiales immobilières (dont 46 Entreprises sociales pour l’habitat et 5 filiales de logement intermédiaire).

- 18 000 collaborateurs.

- 1 million de logements sociaux et intermédiaires.

- 510 924 aides délivrées dont 107 154 logements attribués (42,1% aux moins de 30 ans).

- 101 426 logements sociaux financés.