Hauts-de-France Innovation Développement

5e édition du Baromètre des levées de fonds des entreprises de la région

HDFID a publié la 5e édition de son Baromètre des levées de fonds des entreprises de la région. Si le nombre de levées de fonds a diminué en 2021, leur montant est lui en hausse, pour atteindre 525,41 millions d’euros, contre 276,4 millions en 2020.

(source HDFID)
(source HDFID)

L’an passé, 50 levées de fonds ont été menées par des entreprises des Hauts-de-France, avec un montant moyen de levée de 10,5 millions d’euros. Ce sont pour la plupart des micro-entreprises et PME (50% ont moins de dix salariés et 46% entre dix et 250 salariés), principalement localisées dans la Métropole lilloise (à 76%, soit 38 entreprises)*, avec toutefois une hausse du nombre de levées de fonds dans l’Aisne et l’Oise.

Ces 50 entreprises totalisent 1 470 emplois (1 117 en 2020) et relèvent pour la plupart des secteurs de la santé, de l’alimentation et du numérique : les Domaines d’activité stratégique (DAS) énergie et santé/ alimentation concentrent 84% des montants levés.

Au niveau national, les levées de fonds des start-up ont, de l’avis de HDFID, « explosé tous les records », avec 784 opérations (+26% comparé à 2020) et 11,57 milliards d’euros levés (+115%). En 2020, 5,4 milliards avaient déjà été levés (+7% comparé à 2019). Les Hauts-de-France représentent 6,3% des levées de fonds et 4,55% du montant total.

Les entreprises DBT (groupe spécialisé dans la distribution de l’énergie avec une entité à Brebières dans le Pas-de-Calais), la Compagnie des vétérinaires (services funéraires pour animaux domestiques à Villeneuve-d’Ascq dans le Nord) et Jungle France (plus grande ferme verticale de France à Épeaux-Bézu dans l’Aisne) concentrent à elles trois 67% du montant total levé l’année dernière, à respectivement 200, 110 et 42 millions d’euros.

DBT, la Compagnie des vétérinaires et Jungle France (photo),concentrent 67% du montant total levé en 2021.

Trois établissements dont les sièges sociaux ne se trouvent pas en région « vont certainement bénéficier de retombées de levées de fonds importantes » : Vestiaire Collective (premier site de dépôt-vente en ligne consacré au luxe et à la mode, à Tourcoing dans le Nord) Dataiku (société spécialisée dans la science des données) et Tissium (développement d’une plate-forme de polymères programmables biomorphiques pour la reconstruction tissulaire, à Roncq dans le Nord).

*Sept entreprises sont basées dans l’Aisne, l’Oise et la Somme et quatre dans le Pas-de-Calais.