Géocoaching

Dans l’Aisne et l’Oise, les folles aventures de Louison Pignon conduisent sur l’EuroVélo 3

Aisne Tourisme et Oise Tourisme se sont associés pour lancer une application de géocaching proposant trois circuits ludiques sur l’EuroVélo 3.

Ludiques, les folles aventures de Louison Pignon mette le patrimoine local en valeur. ©Aletheia Press / Lolita Péron
Ludiques, les folles aventures de Louison Pignon mette le patrimoine local en valeur. ©Aletheia Press / Lolita Péron

L’EuroVélo 3 relie Trondheim, en Norvège, et se termine à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne. Ces 1 838 kilomètres de véloroute traversent, notamment, l’Aisne et l’Oise. Une formidable opportunité touristique que les deux départements ont voulu développer de façon innovante. « Dans le cadre du programme Interreg eurocyclo, nous nous sommes associés à Oise Tourisme pour créer une ludification de cet axe », explique Lise Pollet, chargée de communication au sein d’Aisne Tourisme.

Pour se lancer dans le jeu de géocaching lancé par Aisne Tourisme et Oise Tourisme, il suffit d’un vélo, d’un téléphone… et de bonnes jambes ! ©Aisne Tourisme et Oise Tourisme

Géocaching et voyage dans le temps

L’idée du geocaching, cette chasse au trésor en pleine nature menée grâce à un GPS, s’impose pour mettre en valeur le patrimoine isarien et axonais le long de L’EuroVélo 3. Après un an de travail, en collaboration avec l’entreprise Proximit qui possède une belle expérience dans le domaine, une application a vu le jour. « Elle se télécharge gratuitement sur les stores habituels, l’usager choisit ensuite un des trois circuits », poursuit Lise Pollet. C’est le début d’une aventure au côté de Louison Pignon, inventrice géniale, mais maladroite, qui travaille sur une machine à remonter le temps. Évidemment, tout ne se passe pas comme prévu et les cyclistes sont appelés à rattraper les chamboul’temps créés par Louison avant qu’ils ne modifient l’Histoire…

Réalisable en toute autonomie, au moment de son choix et en famille (dès 8 ans), chaque circuit propose son histoire et sa thématique, présentés sur un site Internet dédié. "L’écrivain qui a jeté l’ancre", reliant La Fère à Chiry-Ourscamp (Oise), en 39 kilomètres, est prévu pour être parcouru dans les deux sens, avec un retour possible en TER. On y découvre que Robert Louis Stevenson voyagea en canoë sur les rivières du Nord, et passa dans l’Aisne et L’Oise. "Le Thiérache perd les pédales !" plus particulièrement tourné vers le patrimoine bâti, forme une boucle de 39 kilomètres au départ de Guise. Enfin, "La petite reine des bois", qui fait la part belle aux paysages, relie Charmant (Oise) à Senlis en 18 kilomètres. Comme toute chasse de géochacing qui se respecte, une cache et son trésor récompenseront ceux qui résoudront toutes les énigmes.

Un concept duplicable

« Nous avons également voulu créer des retombées économiques locales », précise Lise Pollet. Des coupons de réduction ou d’avantage dans des établissements partenaires proches des itinéraires sont ainsi débloqués au fur et à mesure de l’aventure. Lancée à la Toussaint 2021, avec une communication en direction des habitants locaux, « l’application a été téléchargé 300 fois dans les dix premiers jours, se réjouit Lise Pollet. Les retours, notamment les notes de l’application, sont positifs. » Le printemps prochain, des campagnes de communication en direction des touristes étrangers seront mises en place.

« Nous espérons que les gens se déplacent spécialement pour réaliser ces jeux de géocaching, comme c’est le cas avec Terra Aventura, en Nouvelle-Aquitaine ou Trésors de Haute Bretagne », souligne Lise Pollet. Laquelle conclut : « L’univers de Louison Pignon a été pensé de façon à être duplicable, par exemple par d’autres territoires d’Interreg qui le souhaiteraient. » L’inventrice et ses chamboul’temps pourraient bien entamer de nombreux voyage dans le temps encore !