Energies

Appel à partenariats de le Sem Énergies Hauts-de-France pour le déploiement de stations GNV/ BioGNV

La Sem Énergies Hauts-de-France lance un appel à partenariats techniques et financiers pour le déploiement de stations GNV/ BioGNV dans la région.

(c)AdobeStock
(c)AdobeStock

Outil d’investissement régional dans la transition énergétique des Hauts-de-France, la Sem Énergies Hauts-de-France finance et développe des projets de production d’énergies renouvelables et de récupération en région.

Elle souhaite avec ses actionnaires – la Région [ndlr, actionnaire principal], la Caisse des dépôts et consignation, plusieurs intercommunalités des Hauts-de-France et des acteurs privés du financement – contribuer financièrement à l’émergence d’au moins une dizaine de stations GNV/ BioGNV.

Le BioGNV, carburant phare pour le développement des énergies renouvelables

En novembre dernier, la Région a souhaité dynamiser le déploiement de stations de BioGNV en s’appuyant sur la Sem Énergies Hauts-de-France, pour financer en partenariat avec des entreprises privées la construction et l’exploitation de ces stations.

Le BioGNV est un carburant « pertinent » pour l’amélioration de la qualité de l’air : il permet une réduction des polluants pouvant aller jusqu’à 95%, et une réduction des émissions de Gaz à effet de serre CO2 pouvant atteindre 80% en cas d’utilisation de biométhane.

Ce dernier tient une place prépondérante dans le développement des énergies renouvelables, pour lequel le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sradett) de la région s’est fixé des objectifs ambitieux.

Cet appel à partenariats s’adresse aux opérateurs techniques de la filière, et permettra d’identifier ceux avec lesquels la Sem pourront créer une ou plusieurs sociétés de projets afin de concevoir, construire et exploiter ces stations.

Il s’agit de développer l’offre sur des zones en déficit local de stations mais à potentiel identifié, des zones pour lesquelles il existe un engagement financier de la collectivité locale concernée pour le développement du GNV/ BioGNV ou celles pour lesquelles le porteur démontre qu’il existe un déficit d’offre et une opportunité commerciale. « Ceci dans un objectif de recherche d’un aménagement équilibré du territoire », indique la Sem.

Les dossiers de candidature sont à envoyer par mail à la Sem (s.scarna@energies-hdf.fr) pour le 1er juin 2021 au plus tard.

Pour plus d'informations : https://www.picardiegazette.fr...