AMF80

« Les élus doivent sentir qu’ils sont soutenus »

Bénédicte Thiébaut, maire de Roiglise, a succédé à Jean-Claude Billot, tragiquement décédé en août dernier, à la tête de l’AMF80. La nouvelle présidente élue le 9 octobre dernier, dévoile ses priorités, avec un mot d’ordre : être à l’écoute des édiles de la Somme.

Bénédicte Thiébaut entend jouer la carte de la proximité et de l'écoute.

Picardie La Gazette : Pouvez-vous rapidement retracer votre parcours d’élue ?

Bénédicte Thiébaut : Je suis depuis 2008 maire de Roiglise, une petite commune de 170 habitants, située dans l’Est de la Somme. J’ai également repris en 2017 la présidence de la communauté de communes du Grand Roy [ndlr, environ 26 000 habitants], après fusion avec celle du canton de Montdidier. La particularité de cette communauté de communes, c’est qu’elle est dotée de deux bourgs-centres et qu’elle allie problématiques rurales et urbaines. Cela fait maintenant plusieurs années que j’ai arrêté mon activité professionnelle, de directrice de crèche, pour me consacrer uniquement à ma fonction d’élue, afin d’assurer pleinement cette mission, passionnante, auprès de mes concitoyens. Je tiens vraiment à cette proximité avec les habitants.

Vous succédez aujourd’hui à Jean-Claude Billot à la tête de l’Association des maires de la Somme. Une nouvelle étape que vous appréhendez de quelle façon ?

Pour moi, c’est une mission complémentaire de mes autres fonctions. Je pense avoir suffisamment de recul pour l’appréhender de façon efficace. J’étais déjà investie dans plusieurs commissions, je connais les rouages de l’AMF80. Ce qui me manque un peu, c’est la passation de pouvoirs et la transmission des dossiers entre Jean-Claude Billot et moi. Nous avons élaboré une liste, afin que chacun trouve sa place, et nous allons poursuivre dans la lignée de ce qu’avait fait mon prédécesseur. Il tenait à la formation des élus, nous allons continuer à œuvrer dans ce sens, c’est important, d’autant que nous avons beaucoup de nouveaux maires.

Quelles vont être vos priorités durant ce mandat ?

Fédérer un maximum les élus. J’espère avoir cette proximité, pour recueillir le plus d’informations possibles du terrain, je suis à l’écoute des maires et de leurs problématiques, ils ne doivent pas hésiter à se rapprocher de l’AMF80. Nous nous sommes aperçus durant le confinement et au début de la crise sanitaire que les maires étaient de bon relais. Les édiles du département ont quasiment tous les mêmes problématiques : faire face à la Covid-19, être au fait de la législation, l’élu doit disposer des informations en amont pour qu’il puisse avoir la latitude de mettre en place les dispositifs adéquats dans sa collectivité. Ce qui est aujourd’hui plus difficile à gérer, ce sont nos entreprises, les commerces, les restaurants, qu’il faut plus que jamais soutenir. Les maires sont derrière eux pour trouver des solutions, nous devons être le bon maillon pour délivrer et véhiculer les informations en temps et en heure. L’État doit aussi être là pour assouplir les délais administratifs, tout ce qui peut freiner le redémarrage rapide d’une entreprise. Si les collectivités doivent faire repartir l’économie, elles doivent pouvoir faire travailler les entreprises locales par exemple.

Dans quel état d’esprit sont aujourd’hui les maires de la Somme ?

C’est compliqué, les élus, qui sont aujourd’hui tirés à boulet rouge, ont aussi à gérer les incivilités, l’État et l’AMF80 se doivent d’être solidaires, pour répondre à leurs demandes. Les élus doivent sentir qu’ils sont soutenus, c’est primordial et c’est dans ce sens qu’avec mon équipe nous allons travailler.

 

NB : Le Congrès des maires de la Somme, reporté en raison de la crise sanitaire, se déroulera dans le courant du premier trimestre 2021.


Composition du bureau

  • Présidente : Bénédicte Thiébaut, maire de Roiglise.
  • Vice-président secteur Littoral : Pascal Demarthe, maire d’Abbeville.
  • Vice-présidente secteur Centre-ouest : Brigitte Fouré, maire d’Amiens.
  • Vice-président secteur Nord : Claude Cliquet, maire d’Albert.
  • Vice-président secteur Est : Alain Surhomme, maire d’Esclainvillers.
  • Secrétaire : Claude Deflesselle, maire de Coisy.
  • Secrétaire adjoint : Jean-Claude Renaux, maire de Camon.
  • Trésorier : Jean-Jacques Stoter, maire de Briquemesnil-Floxicourt.
  • Trésorier adjoint : Stéphane Haussoulier, maire de Saint-Valery-sur-Somme.

Le Conseil d’administration compte au total 32 membres.