Optique

Aux Binocles, opticien à l’écoute à Albert

Médéric Wauters, 27 ans, a ouvert son magasin Aux Binocles en mai 2018, à Albert. Pour réaliser son projet, le jeune homme a fait appel à la CCI de Péronne, qui l’a dirigé vers Initiative Somme France Active Picardie.

Depuis l’âge de 17 ans, Médéric Wauters est dans l’optique, époque à laquelle il effectuait déjà des remplacements chez des opticiens de la région, pendant les vacances scolaires, pour une semaine. Après le bac, il part pour Lille faire un BTS d’opticien lunetier qui dure trois ans. « Pendant mes études, je travaillais le samedi et faisais des stages pendant les vacances chez des opticiens de Roye et Péronne. Après avoir obtenu mon BTS, j’ai été responsable d’un magasin d’optique à Dury pendant un an. J’ai beaucoup appris lors des premiers stages et ensuite j’ai approfondi les techniques de perfectionnement. J’ai toujours voulu faire ce métier. » Avant d’acquérir ce magasin très bien placé sur le plan géographique, le jeune péronnais a effectué une étude de marché et un bilan prévisionnel auprès d’un cabinet comptable. Son projet aboutit en septembre 2017.

Un projet aidé

« L’accueil est primordial, assure l’opticien. C’est le premier acte de fidélisation. Les clients sont de tous âges et de toutes les catégories socioprofessionnelles. » Il propose aussi des lunettes de sport pour la piscine, la montagne le golf etc. Il va dans les maisons de retraite, à domicile pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer et pour des rendez-vous spécifiques. « J’ai monté mon dossier avec une personne de l’association Initiative Somme France Active Picardie qui m’a aidé à le construire. Cela a été rapide. Je suis passé devant un jury composé de chefs d’entreprises d’Albert, un banquier et bien sûr des représentants de la CCI de Péronne et d’Initiative Somme France Active Picardie. Ce que j’ai apprécié, c’est que les membres du jury m’ont mis en garde sur certaines choses et me l’ont présenté de façon positive, et de manière enrichissante. J’ai donc obtenu un prêt d’honneur sans intérêt de 4 000 euros remboursable sur deux ans. » Malgré la crise de la Covid-19 qui l’a contraint à fermer pendant deux mois le magasin lors du premier confinement, il a réalisé un chiffre d’affaires de 171 000 euros entre le 1er juillet 2019 et le 30 juin 2020. Et son chiffre d’affaires continue d’augmenter. Médéric Wauters travaille aujourd’hui avec une apprentie. Son futur projet est d’ouvrir un autre magasin dans la région.