Consommation

Le Vrac Ambule des campagnes

C’est depuis Andainville, près de Oisemont, que Julie Roseleur prend le volant de son camion pour proposer divers produits en vrac à ses clients sur des marchés. Il regroupe 300 références.

Le vrac permet de réduire les déchets.

Dès qu’elle parle de son activité, Julie Roseleur affiche un large sourire. Fonctionnaire en disponibilité, elle a dû attendre la fin du confinement pour enfin prendre la route. Membre du réseau Vrac, elle a suivi des formations sur Paris dans le domaine du juridique, du commercial, puis de l’hygiène. Elle a réalisé une étude de marché qui s’est avérée concluante.

Un prêt d’honneur 
Ensuite, elle a contacté BGE Picardie, les banques, les fournisseurs et des producteurs locaux : « J’ai bénéficié d’un prêt d’honneur de 6 000 euros de la part d’Initiative Somme, précise t-elle. L’équipe a apprécié mon projet. Cela a complété le budget initial de 50 000 euros. La moitié a été consacrée à l’achat du camion et son aménagement. Puis, il a fallu constituer un stock, faire de la publicité… Je communique beaucoup sur Facebook. En début de semaine, je poste mon planning. Je donne aussi des astuces, comme par exemple pour réaliser sa lessive chez soi. C’est simple. »
Julie Roseleur donne rendez vous à ses clients, principalement sur les marchés proches de son domicile comme par exemple Poix-de-Picardie le dimanche matin; Molliens-Dreuil et Oisemont en alternance le samedi matin; Hornoy-le-Bourg le jeudi après-midi… Seule dérogation à sa règle, celui de Saleux qui se déroule le jeudi matin. Il est possible d’effectuer ses achats chez elle au 7, rue de Villers le mercredi soir de 17 heures à 19 heures.

Vrac et local
Son camion abrite plus de 300 références. En majorité, les produits sont bio. Au rayon épicerie, les clients trouvent riz, farine de Plachy-Buyon, bière de la brasserie Ambiani à Amiens, biscuits apéritifs, lentilles locales, épices, huile de colza de Coisy, café, diverses pâtes concoctées dans le Pas-de-Calais (tagliatelles roses, pâtes au poivre…)… Ils sont très appréciés comme les produits d’entretien et d’hygiène : savon noir, bicarbonate de soude, vinaigre blanc, shampoings et savons solides dont de la Savonnerie des Hauts de France à Salouel, lingettes lavables de Cerisy-Buleux, oeufs de Cavillon… Enfin, les produits laitiers fabriqués par Douceur de lait à Eplessier, la Bêle ferme à Sainte-Segrée et, parfois, du Maroilles, très attendus des gourmets…
« Habitant la campagne, je m’étais rendu compte que c’était difficile de se procurer des produits en vrac, confie t-elle. Je suis très contente car les clients sont assez fidèles. Ils ont tous les âges. Ils apprécient de pouvoir consommer autrement, de réduire leurs déchets et confient qu’ils sont soulagés de ne plus avoir à faire beaucoup de route. »
La majorité viennent avec leur contenant : pots à confiture, bocaux, boîtes en plastique… Sur place, il est possible également d’acquérir des petits sacs à vrac. « Ma nouvelle activité me plaît beaucoup, conclut Julie Roseleur. J’aime le contact avec les clients et j’apprécie vraiment qu’ils soient en demande de ce type de produits de consommation. »

« Habitant la campagne, je m’étais rendu compte que c’était difficile de se procurer des produits en vrac »

Le vrac permet de réduire les déchets.